Ledjely.com
Accueil » Procès du 28 sept : l’une des parties civiles réclame plusieurs milliards GNF
A la uneActualités

Procès du 28 sept : l’une des parties civiles réclame plusieurs milliards GNF

Comme annoncé dans nos publications précédentes, la phase des plaidoiries et réquisitions a démarré hier dans le procès des évènements du 28 septembre 2009. Et comme nous le disions, c’est Me Hamidou Barry qui a lancé le bal. Au cours de sa plaidoirie qui a duré 3 heures de temps, il a réclamé des réparations en fonction des infractions.

Au sujet des morts, représentant 10 victimes, il appelle à ce que les accusés puissent verser 20 milliards GNF, « pour que chaque ayant droit ait deux milliards ».

Pour les cas de viols, exactions sexuelles et assimilées, « Nous sollicitons très respectueusement que votre auguste tribunal accorde à chaque personne un 1 500 000 000 GNF. Il s’agit de Hamidou Diop, Maïmouna Sidibé, Mariam Bobo Bah et Fatoumata Barry », a-t-il sollicité.

Il réclame le même montant pour les cas de tortures, séquestrations, arrestations et détention illégale, au profit de Mamadou Diallo et Mamadou Chérif Barry »

La dernière catégorie de blessés, notamment ceux qui sont amputés ou qui encore les balles dans leurs corps, il demande une réparation à hauteur de 1 milliard GNF.

En outre, « nous vous demandons également 20 milliards GNF au titre de dommages et intérêts. Ensuite un million d’astreinte par jour de retard s’il y’a une condamnation. Nous vous prions aussi l’application des intérêts légaux moratoires et également nous sollicitons l’exécution provisoire des décisions qui interviendront pour les intérêts civils », a-t-il plaidé.

Par ailleurs, a-t-il demandé : « Je vous demande humblement Monsieur le président et honorables assesseurs, lorsque vous allez vous retrouver pour délibérer, de retenir les 11 accusés dans les liens de culpabilité des crimes contre l’humanité ».

Enfin, l’avocat sollicite du tribunal qu’il reçoive les « parties civiles et toutes les parties civiles en leur constitution de parties civiles. Si la constitution est reçue, nous vous prions de déclarer ces constitutions bien et valablement fondées ».

Fodé Soumah

Articles Similaires

Coopération : Bassirou Diomaye Faye attendu à Conakry, 15 ans après la dernière visite d’un président sénégalais

LEDJELY.COM

CRIEF : Yaya Kairaba Kaba suspend trois magistrats

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : le premier convoi part de Conakry le 25 mai

LEDJELY.COM

Retrait des agréments des médias : « Je suis choqué et déçu, mais pas surpris »

LEDJELY.COM

Autonomisation des femmes : Le CAEF de Kaloum inauguré après sa rénovation

LEDJELY.COM

Kamsar : la CBG célèbre la journée mondiale de la biodiversité

LEDJELY.COM
Chargement....