Ledjely.com
Accueil » Aliou Bah s’adresse à ses compatriotes
Actualités Politique

Aliou Bah s’adresse à ses compatriotes

On peut dire d’Aliou Bah qu’il ne lâche pas prise. Dans la bataille qu’une partie des Guinéens livre contre le projet de nouvelle constitution, il refuse d’abdiquer. C’est ainsi que même en ce jour de la Saint-Valentin, il préfère demeurer sur le thème de la lutte. Comme on peut le percevoir dans l’adresse ci-dessous qu’il destine à ses compatriotes. Compatriotes auxquels il essaie de transmettre son espérance et son optimisme. Le bras-de-fer n’est guère facile, il l’admet. Mais en cela, la Guinée n’a rien de singulier. Mais comme la place Tahrir, Soweto ou encore Harlem le symbolisent si bien à ses yeux, la persévérance et la détermination sont alliées de la victoire contre les plus sourdes des répressions. Et le leader du MoDeL voudrait que ses compatriotes dont certains commencent peut-être à douter de l’issue de la bataille, puissent s’en inspirer.

Mes chers compatriotes,

Je voudrais à travers ce message vous féliciter, saluer votre courage et votre détermination dans le combat pour la défense de notre jeune démocratie, malgré la répression disproportionnée et toutes les atrocités que le régime criminel d’Alpha Condé nous fait subir.

La pire des lâchetés pour un régime est de se croire brave et puissant en opposant la violence sanguinaire à des citoyens dont la seule arme est l’amour de la patrie. L’histoire nous enseigne que la victoire ne tient qu’à un fil et qu’une détermination et une conviction saine peuvent faire de grandes choses. Cette conviction pour une Guinée meilleure qui protège et non qui tue ses fils, je sais que vous l’avez, je ne doute point que nous la partageons tous, quelles que soient nos origines communautaires, nos orientations religieuses ou idéologiques.

Ce combat est celui de la REPUBLIQUE et nulle raison ne peut nous en détourner.

Mes chers compatriotes,

L’histoire nous enseigne également que tous les noirs n’ont pas combattu l’esclavage, l’apartheid et le racisme mais ils sont tous sortis libres et égaux de la longue lutte menée, y compris ceux-là même qui étaient des collaborateurs des systèmes criminels dont ils étaient tout autant victimes.

Cela est aussi valable pour la lutte contre les dictatures qui ne sont pas toujours combattues en même temps et de la même manière par toute la population. Cela a aussi été le cas pour l’accession de nos pays à la souveraineté nationale.

Mes chers compatriotes,

Voyons au travers de l’histoire des symboles de combat pour les droits des peuples et gardons espoir et détermination : Harlem pour le racisme et les droits civiques aux Etats-Unis, Soweto pour la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, la place Tahrir pour le printemps arabe, Tiananmen pour la démocratie en Chine et plein d’autres exemples récents. Mais cela ne voudrait pas dire que la lutte menée par ces différents peuples était réduite qu’à ces petits périmètres. Elles sont juste le symbole d’une aspiration globale et sont l’avant-garde d’une prise de conscience accrue au sein de ces peuples.

Alors faisons barrage aux caricaturistes et manipulateurs qui ont pour but de réduire la volonté globale des Guinéens a un meilleur cadre de vie avec de bonnes perspectives d’avenir, a une portion du territoire ou à une communauté. Paraphrasons Frantz Fanon à ce sujet dans « Peau noire, masques blancs » qui disait : <Quand vous entendez dire du mal des juifs, dressez l’oreille, on parle de vous ! >.

Mes chers compatriotes,

Nul besoin de rappeler que l’histoire continue de s’écrire. Elle sera lue par les générations  futures et chacun à travers son miroir y trouvera une raison de fierté ou de honte. Travaillons à ce que nous soyons tous du bon côté de l’histoire, celui de la défense des valeurs de la République.

Vive le peuple de Guinée

Vive la République

Vive le FNDC

Aliou BAH.

Président de l’Organe provisoire du MoDeL.

Membre du FNDC.

Articles Similaires

Décès de Mamadou Tandja, ancien président du Niger

LEDJELY.COM

DUBREKA : une mère de famille battue à mort par son petit-ami à Yorokoguia

LEDJELY.COM

Le Musée national de Sandervalia, comme un jardin à l’abandon !

LEDJELY.COM

COVID-19 : la réouverture sécurisée des écoles est effective à Kankan avec l’appui de l’UNICEF

LEDJELY.COM

INTERDICTION DES MANIFESTATIONS EN GUINEE : ce qu’en pense le député Aly Kaba, le chef de file du RPG à l’Assemblée nationale

LEDJELY.COM

DES OPPOSANTS PHOTOGRAPHIÉS AVEC LA MENTION ‘COMPLOT’ : « C’est inadmissible », estime le ministre Damantang

LEDJELY.COM
Chargement....