Législatives/Référendum : Kassory Fofana menace les fauteurs de troubles

Comme il l’avait fait il y a quelques jours à N’zérékoré, le premier ministre a mis à profit un meeting organisé ce mardi 18 février à Kaloum, pour mettre en garde ceux qui essaieraient de perturber le double scrutin du 1er mars prochain. Ceux-là, assure Kassory Fofana, « nous trouveront sur leur chemin ».

De fait, selon Kassory Fofana, il est loisible à chacun d’aller voter ou non ou de se porter candidat à une élection ou non. «  On ne force personne à aller voter, car c’est la démocratie, ceux qui veulent voter comme nous le souhaitons le 1er, allons voter. Ceux qui ne veulent pas, peuvent rester chez eux », indique-t-il. Cependant, « pas question de semer la pagaille, nous ne voulons pas de pagaille, ni de trouble, car ici c’est chez nous »

Et à ceux qui voudraient malgré tout perturber le processus de vote du 1er mars, le chef du gouvernement promet que l’Etat ne leur fera pas de cadeau :

Ceux qui veulent semer la pagaille ou des troubles, nous trouverons devant eux ou sur leur chemin. Nous n’accepterons pas que ce pays brûle, la démocratie c’est le oui ou le non. Si tu ne veux pas, tu votes pour le non ou bien tu restes chez toi. Mais empêcher ceux-là qui veulent  le oui, nous ne l’accepterons pas.   Alors soyons vigilant le jour du vote.

Balla Yombouno

A lire  ALPHA SILA BAH : « nous respectons la constitution actuelle »