Ledjely.com
Accueil » KINDIA : des citoyens réagissent au limogeage de Cheick Taliby Sylla
A la une Actualités Basse-Guinée Politique

KINDIA : des citoyens réagissent au limogeage de Cheick Taliby Sylla

Dans un décret rendu public dans la soirée du mardi 12 mai 2020, le président Alpha Condé a limogé Cheick Taliby Sylla du poste de ministre de l’Énergie. Le renvoi de ce proche du chef de l’État du gouvernement dirigé par Ibrahima Kassory Fofana n’a pas surpris les Guinéens, d’autant que les fréquentes coupures d’électricité sont à l’origine de nombreuses manifestations ces derniers temps à Conakry et à l’intérieur du pays. La récente polémique autour de la tentative de surfacturation du prix d’électricité dans le cadre du Plan d’urgence de riposte au coronavirus révélée dans un rapport que la Banque mondiale a adressé aux autorités guinéennes l’a affaibli davantage. Mais comment les citoyens de Kindia réagissent au limogeage de M. Sylla, lui même natif de la ville ? Notre correspondant sur place a recueilli les sentiments, mitigés, de certains d’entre eux. Si certains approuvent son limogeage du gouvernement, la plupart des citoyens ne cachent pas leur déception.

Pour les premiers, son limogeage peut apporter une amélioration dans la desserte du courant électrique. Alsény Soumah aborde la nouvelle dans ce sens : « Je trouve cette décision très salutaire. Si le ministre a montré ses limites, il revient au président de prendre des décisions et de trouver un autre. Il doit d’ailleurs opérer la même chose dans les autres secteurs, parce qu’en réalité, il y a trop d’incompétents dans son gouvernement », estime cet étudiant diplômé.

Pour Ismael Forékaria Camara, membre d’une ONG locale, le décret du président Alpha Condé est un non-évènement « car même si on nomme un autre, ça ne changera pas puisque c’est un système qui est là, qui ne sait pas réellement ce qu’il doit faire. On ne peut pas attendre plusieurs années avant de le limoger pour des fautes qui ont toujours existé ».

Un enseignant de l’Université de Kindia qui a requis l’anonymat pense plutôt que le problème se trouve au niveau du président de la République. « S’il y a coupures d’électricité, c’est parce que le président de la République n’a pas pris suffisamment le temps pour examiner le contenu des projets de barrages hydroélectriques initiés à son temps. On ne peut pas comprendre qu’après plus de huit ans de gestion, le secteur de l’électricité ne soit pas encore maitrisé dans notre pays, qualifié de château d’eau de l’Afrique de l’ouest », dénonce-t-il.

Pour le coordinateur régional du FNDC à Kindia, Kemo Mali Fofana, ce limogeage est une simple diversion pour éclipser les violences commises dans la journée même à Coyah, Dubréka et Kamsar, au cours desquelles sept personnes ont été tuées par les forces de l’ordre. « C’est une simple stratégie pour distraire les gens, pour les faire oublier les tueries à Coyah, Kamsar et Dubréka.  Personnellement je ne reproche de rien [à Cheick Taliby Sylla] », assure ce membre du mouvement anti-troisième mandat en Guinée.

A Sabouya, Friguiagbé et environs, où s’est rendu Ledjely.com, ce limogeage n’a pas été bien accueilli par les populations. Certains dénoncent une ingratitude vis-à-vis de Cheick Taliby Sylla qui a toujours défendu le président Alpha Condé auprès de la communauté. C’est le point de vue de Bountouraby Camara, rencontrée à Sabouya : « Le président devrait garder notre fils, il est bon pour lui et pour notre communauté. Je ne sais pas pourquoi il l’a enlevé ». C’est le sentiment que partage un doyen de la localité, Abou Sylla, qui garde tout de même l’espoir que « Alpha Condé va le nommer encore à un autre poste. Calmez vous et gardez le silence », lance-t-il des larmes dans les yeux.

Des jeunes et des femmes se sont retrouvés aujourd’hui à la devanture de la mairie de Kindia pour réaffirmer leur soutien à Cheick Taliby Sylla. Certains nourrissent l’espoir de le voir très prochainement nommé par le président de la République à un autre poste de responsabilité.

Balla Fakoly, Kindia pour Ledjely.com

Articles Similaires

URGENT : le président de la CAF suspendu cinq ans par la Fifa pour détournements de fonds

LEDJELY.COM

DECLARATION DE BIENS : Alpha Condé persiste et signe

LEDJELY.COM

INTERDICTION DE MANIFESTATIONS : « le FNDC ne saurait obéir… »

LEDJELY.COM

L’armée éthiopienne menace d’assiéger la capitale du Tigré

LEDJELY.COM

22 NOVEMBRE 1970. Il y a 50 ans, la Guinée faisait l’objet d’une « agression portugaise »

LEDJELY.COM

Le président Alpha Condé inaugure le siège social de la BNIG

LEDJELY.COM
Chargement....