Ledjely.com
Accueil » RESPECT DES GESTES BARRIÈRES : notre constat à Kouroussa…
A la une Actualités Coronavirus Haute-Guinée

RESPECT DES GESTES BARRIÈRES : notre constat à Kouroussa…

Située à 85 kilomètres du chef-lieu de la région administrative de Kankan, la préfecture de Kourouma est parmi les localités touchées par la pandémie du nouveau coronavirus avec à la clé des cas positifs survenus il y a près de deux semaines. Et pourtant, ici, les gestes barrières sont presque mis dans les oubliettes. C’est le constat fait par le correspondant du Djely dans la région.

Alors que le nombre de nouveaux cas confirmés du COVID-19 continue de chuter dans le pays, les citoyens respectent de moins en moins les gestes barrières édictés par les autorités sanitaires dans le cadre de la prévention contre la pandémie. Dans le Hamana, ni le port du masque, ni la distanciation sociale ou encore moins les barrages sanitaires aux points d’entrée de la ville ne sont visibles. Les citoyens continuent de côtoyer les anciennes habitudes.

Au centre-ville de Kouroussa, communément appelé Kourouka, on aperçoit des citoyens assis dans les cafés-bars, les gargotes et les restaurants sans se prévenir ni se soucier du COVID-19. “Que le COVID-19 soit là ou pas, seul Dieu nous sauvera. Alors peu importe ce qu’on nous dira de faire » pour se protéger contre la maladie, nous a répondu un groupe de citoyens rencontré par Ledjely.com.

A Wassako, un quartier périphérique en partance pour Dabola, les mêmes réalités sont visibles. Là, des jeunes sont réunis autour d’un thé au bord de la route.

Du côté de la direction préfectorale de la Santé, les dispositions appropriées sont largement suivies par les travailleurs. Les visiteurs non protégés sont rapidement interpellés pour le respect des mesures.

A l’hôpital préfectoral où les cas confirmés ont été reçu en premier, les mesures barrières sont strictement suivies. Les kits de lavage sont visibles un peu partout, les thermo-flashs sont aussi utilisés dans les services visités comme la maternité, les urgences…

Michel Yaradouno, correspondant régional du Djely en Haute-Guinée

Articles Similaires

« Kénéma m’a torturé » confie Grenade

LEDJELY.COM

TPI DE MAFANCO : sept ans de prison et une amende de 100 millions de francs guinéens requis contre Ismaël Condé

LEDJELY.COM

GRENADE SUR LA PHOTO LE MONTRANT AVEC UNE ARME : « C’était un chantage ! », assure le concerné

LEDJELY.COM

KANKAN : l’Ivoirien Yapi Yapo condamné à 20 ans de prison

LEDJELY.COM

FIEVRE LASSA EN GUINÉE : le ministre de la Santé fait l’état des lieux à N’Zérékoré

LEDJELY.COM

BOUBACAR DIALLO “GRENADE” : « Alpha Condé est un grand homme… »

LEDJELY.COM
Chargement....