Ledjely.com
Accueil » INSÉCURITÉ/SANOYAH-KM36 : deux personnes tuées par des hommes armés
A la une Actualités Basse-Guinée Faits-divers Societé

INSÉCURITÉ/SANOYAH-KM36 : deux personnes tuées par des hommes armés

Deux personnes dont le père de plusieurs enfants ont été tuées par balles par des hommes armés dans le district de Sanoyah-KM36, dans la soirée du samedi 26 septembre 2020, aux environs de 23 heures.

A propos de la première victime, il s’agit de Mory Condé, habitant dans le district de Sanoyah-Rails en service au port sec de Kagbelen. Il a été tué tout près de la gare routière de Kindia lorsqu’il rentrait chez lui à bord de sa voiture.

Selon les explications que nous avons reçu auprès des témoins, il a été tué par balle au moment où les malfrats armés dont le nombre se situe entre 7 et 9 selon les témoignages, attaquaient une petite boutique à la fois de vente d’articles divers et d’Orange Money. « Les bandits étaient en train d’attaquer la petite boutique et ça a coïncidé à son arrivée. Pensant que c’est quelqu’un qui venait (riposter), ils ont ouvert le feu sur lui. D’abord, ils ont tiré deux balles qui ont atteint sa main gauche qui a été complètement broyée avant de l’achever avec une troisième balle au niveau du ventre et il est mort sur place », a raconté un temoin.

Quant au boutiquier qui a été victime de l’attaque, il a expliqué sous couvert de l’anonymat : « Je fermais ma boutique lorsque les bandits sont venus nous braquer, mon jeune frère et moi, avec des armes. Entre temps, moi, jai réussi à m’échapper. Au moment où ils frappaient mon jeune frère, j’ai entendu tirer deux coups de feu ».

Dans l’opération, les assaillants ont ouvert le feu sur des véhicules stationnés à la gare routière de Kindia où un chauffeur a été blessé au niveau de la main.

Dans la famille endeuillée, les enfants du défunt, notamment l’aîné Sekou Gadri Condé qui vient de décrocher son baccalauréat, sont inconsolables.

Larmes aux yeux, il raconte son dernier échange avec son père, dans la matinée de ce samedi vers 10 heures. Selon lui, c’est comme si son défunt père savait que son heure de mourir était arrivée. « Mon papa m’a dit : “Sekou, tu es un garçon et un jour viendra tu seras le responsable de cette famille. Moi, j’ai fais de mon mieux et je prépare ma retraite. Donc, sache que tu as des défis à relever compte tenu de la situation familiale”. À 23 heures, j’étais assis à la maison avec un de mes amis quand nous avons entendus des coups de feu. Et quelques minutes après, un autre ami est venu en courant pour nous dire que c’est mon père que les bandits ont tué », a-t-il raconté en sanglots.

Après l’attaque, les autorités du quartier ont été informées qui ont, à leur tour, informé la gendarmerie de Sanoyah-KM36 qui s’est rendue sur les lieux avec la Brigade des recherches de Coyah pour les premières enquêtes.

Il a été décidé d’envoyer le corps à l’hôpital Ignace Deen pour l’autopsie et la voiture de la victime où on pouvait remarquer le sang partout a été mise à la disposition de la Brigade des recherches de Coyah.

La seconde victime de la soirée est un homme dont l’identité n’est pas encore révélée. Il a tué par balle devant sa boutique dans la soirée de ce samedi également, non loin d’un hôtel à Sanoyah Secteur 1.

Balla Yombouno

 

 

 

 

Articles Similaires

PRESIDENTIELLE DU 18 OCTOBRE : la CEEA présente son rapport préliminaire

LEDJELY.COM

VIOLENCES POST-ELECTORALES : des boutiques pillées à N’Zérékoré

LEDJELY.COM

CELLOU DALEIN REVENDIQUE SA « VICTOIRE » : réaction de la communauté international

LEDJELY.COM

PRÉSIDENTIELLE DU 18 OCTOBRE : « Dans 91% des bureaux de vote, les représentants des candidats n’ont pas contesté les résultats officiels » (CoCEG)

LEDJELY.COM

La crise politique guinéenne a encore de beaux jours devant elle

LEDJELY.COM

KINDIA : après la présidentielle, réactions de quelques citoyens !

LEDJELY.COM
Chargement....