Ledjely.com
Accueil » KANKAN : après l’attaque du siège de l’UFDG, des responsables politiques réagissent
A la une Actualités Haute-Guinée Politique

KANKAN : après l’attaque du siège de l’UFDG, des responsables politiques réagissent

Dans la matinée de ce dimanche 4 octobre 2020, le local devant servir de nouveau siège à l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) à Kankan a fait l’objet d’attaque. Le mur de la cour située au quartier Heremakono 2 et une résidence privée ont payé les frais de la colère d’individus qui seraient des partisans du parti au pouvoir, le RPG/Arc-en-ciel.

Au lendemain de cette attaque intervenue à deux semaines de la présidentielle du 18 octobre prochain, des responsables politiques, notamment le secrétaire fédéral de l’UFDG, ont dénoncé cette action et invité à une campagne plus civilisée.

Le processus électoral enregistre une forte tension en Haute-Guinée, où des incidents entre militants ont fait un mort, des dizaines de blessés et des pillages dans plusieurs préfectures de la région. Les derniers événements se sont produits ce dimanche à Kankan, au nouveau siège local de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), faisant des blessés et des pillages.

Interrogé par Ledjely.com, Antoine Dogbo Guilavogui, le fédéral de l’UFDG à Kankan, pointe un doigt accusateur sur des jeunes proches du RPG/Arc-en-ciel, le parti du président Alpha Condé. « Ce sont les jeunes au service du parti au pouvoir qui attaqué notre siège. Quand ils ont fini de faire ce qu’ils voulaient, ils ont suspendu une banderole de couleur jaune au niveau du siège. C’est l’illustration que ce sont les jeunes sont au service du RPG qui ont mené l’attaque », a-t-il accusé.

A la question de savoir pourquoi ces jeunes ont agi de la sorte, M. Guilavogui a indiqué : « Ils veulent faire comme ils ont fait en 2010, chasser tous nos militants pour bourrer les urnes et dire que c’est le RPG/Arc-en-ciel qui a raflé plus de 95% de l’électorat. Mais nous n’accepterons pas cette corruption, nous avons une stratégie pour veiller à bien sur le bon déroulement de cette élection. Cette stratégie est à notre discrétion ».

S’agissant des dégâts, il a déclaré que les assaillants « ont vandalisé toute une famille, faisant des pertes assez élevées. Plus de 15 personnes ont été blessées et certaines sont admises à l’hôpital régional de Kankan ».

Le coordinateur régional du PADES, Hadja Mady Kaba, a quant à elle fustigé l’attitude du RPG pendant cette campagne électorale. « C’est un seul parti qui dérange tout ici, il faut avoir le courage de le dire. Chacun doit respecter les règles établies », a-t-il rappelé.

Les responsables locaux du parti présidentiel contactés par Ledjely.com n’ont pas souhaité commenter ces allégations.

A rappeler que l’endroit attaqué est une propriété privée de Cellou Dalein Diallo acquise en 1998, comprenant quatre parcelles collées juste à côté de l’ancien magasin du Programme alimentaire mondiale à Kankan dans le quartier Heremakono 2.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

PRIX DU PAIN : Cellou Dalein Diallo remet le gouvernement à sa place

LEDJELY.COM

RÉPRESSION À KOUROUSSA : le FNDC dénonce le « terrorisme d’État » contre les populations

LEDJELY.COM

KOUROUSSA: « Mon domicile, c’est comme un champ », le maire fait le bilan

LEDJELY.COM

FEGUIFOOT : de nouveaux soucis pour Antonio Souaré

LEDJELY.COM

ILES DE TRISTAO : la saliculture, une activité prisée par les femmes de Katchek

LEDJELY.COM

CONAKRY : un incendie ravage deux commerces à Kaporo-Marché

LEDJELY.COM
Chargement....