Ledjely.com
Accueil » FERMETURE DE FRONTIERES : Embalo brise le silence et demande des explications aux autorités guinéennes
A la une Actualités Afrique Politique

FERMETURE DE FRONTIERES : Embalo brise le silence et demande des explications aux autorités guinéennes

La fermeture des frontières entre la Guinée et ses voisins de la Guinée Bissau, du Sénégal et de la Sierra-Léone, décidée par les autorités de Conakry continue d’alimenter les débats. Le président guinéen, Alpha Condé, accusé d’avoir fermé ces frontières de façon unilatérale sans explications, irrite son homologue bissau-guinéen.

Umaro Sissoko Embalo dont les relations sont très tendues avec le locataire du Palais Sekhoutoureyah demande des explications. « Je demande qu’on nous dise pourquoi cette fermeture. Nous, on ne ferme jamais notre frontière avec la Guinée. Le différend entre Alpha Condé et moi est mineur. Il ne doit en aucun cas impacter l’intérêt supérieur de nos deux pays », a estimé le chef de l’Etat de la Guinée-Bissau.

Si officiellement aucune raison n’est donnée pour justifier cette décision, des sources proches des autorités guinéennes indiquent que cette fermeture a été décidée pour des raisons de sécurité. Conakry soupçonne Bissau d’une possible tentative de déstabilisation en cette période électorale d’autant que le président Embalo a publiquement apporté son soutien à Cellou Dalein Diallo, candidat à la présidentielle du 18 octobre et principal adversaire du président Alpha Condé.

Des accusations que le patron de Bissau rejette en bloc. « Nous ne sommes pas un État voyou où on garde des personnes mal intentionnées pour déstabiliser un autre pays comme la Guinée. Il faudrait que le président guinéen sache cela. Il n’y a aucun problème entre la Guinée et la Guinée Bissau », a ajouté Umaro Sissoko Embalo.

Aliou Diallo

Articles Similaires

CRISE POST-ÉLECTORALE : affrontements et pillages à Conakry et dans certaines villes guinéennes

LEDJELY.COM

La Guinée n’est pas encore une société de droit

LEDJELY.COM

Me MORY DOUMBOUYA : « aucune velléité de déstabilisation du pays ne sera tolérée »

LEDJELY.COM

Après la présidentielle, Conakry sombre dans la violence !

LEDJELY.COM

SCRUTIN DU 18 OCTOBRE : ce que l’INIDH recommande à la CENI, à la population, aux partis politiques et aux candidats

LEDJELY.COM

L’Afrique de l’ouest en feu, la CEDEAO atone

LEDJELY.COM
Chargement....