Ledjely.com
Accueil » KANKAN : le président de la coordination haali pulaar invite à la levée des barrages
A la une Actualités Haute-Guinée Politique

KANKAN : le président de la coordination haali pulaar invite à la levée des barrages

Depuis quelques jours, des échauffourées sont signalées un peu partout en Guinée, après l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre 2020. C’est le cas dans la capitale Conakry et dans les régions de la Moyenne et de la Basse-Guinée et en Guinée forestière. Une situation qui a poussé les jeunes à ériger des barrages aux entrées et sorties de plusieurs villes.

Interrogé par des journalistes sur cette situation, le président de la coordination fulbhè, haali pulaar de Kankan a invité les jeunes à lever ces barrages afin de promouvoir la paix, rapporte le correspondant du Djely basé en Haute-Guinée.

Au lendemain de l’élection présidentielle, Cellou Dalein Diallo, le président de l’UFDG et candidat à ce scrutin, a déclaré être « sorti vainqueur du scrutin dès le premier tour », mais les premiers résultats publiés mardi soir par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ont plutôt placé le président sortant Alpha Condé, candidat à un troisième mandat, en tête. Depuis lors, Conakry et certaines villes de l’intérieur du pays enregistrent des violents affrontements entre les forces de défense et de sécurité et les manifestants qui dénoncent des fraudes massives.

Des jeunes ont ainsi décidé d’ériger des barrages à Mamou, Timbo, Dogomet et Ballet pour empêcher la circulation. Une attitude que n’apprécient pas certaines autorités morales. Pour le président de la Coordination fulbhè, haali pulaar, ces barrages doivent être levés. « Nous apprenons que les routes sont barrées dans plusieurs localités et nous en déplorons. On a appelé les sages du Fouta pour leur faire part de notre préoccupation. Il y a des malades, des mères de famille et des innocents à bord des véhicules. Donc, c’est regrettable qu’on interdise le passage à ces derniers. Et les conséquences seront catastrophiques. Nous avons demandé aux sages de dire aux jeunes de lever les barrages, car les violences n’arrangent personne », Amadou Baïlo Diallo, le président de la coordination à Kankan.

Poursuivant ses propos, ce responsable moral indiqué que la Guinée ressemble à une voiture qui a quatre roues. « Les besoins sont réciproques et nous devons promouvoir le vivre ensemble et la paix. On doit se donner les mains et se pardonner mutuellement pour le développement de notre pays. Ce pays a besoin de tous ses enfants qu’ils soient de la Forêt, Moyenne, Haute et Basse-Guinée », a-t-il ajouté.

A noter que les violences de ces derniers jours ont entrainé plusieurs cas de décès, principalement dans la capitale guinéenne Conakry. Les violentes manifestations en cours dans le pays sont consécutifs aux publications de résultats par la CENI, qu’ils estiment avoir été modifiés en faveur du président sortant Alpha Condé, 82 ans, au pouvoir depuis 2010.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

KAGBELEIN : un présumé voleur de moto lynché à mort par une foule en colère

LEDJELY.COM

Le journaliste Ibrahima Sadio Bah recouvre la liberté après sa condamnation dans une « banalité rare »

LEDJELY.COM

EXCLUSIF : vers la mise en place d’un comité de normalisation à la tête de la Feguifoot

LEDJELY.COM

POLICE ROUTIÈRE : « Aucun policier en civil ne doit arrêter un motard » (commissaire Zakaria Camara)

LEDJELY.COM

JUSTICE : les huissiers et les avocats suspendent leur grève

LEDJELY.COM

DINGUIRAYE : le calme revient à Banora après les violences du week-end dernier

LEDJELY.COM
Chargement....