Ledjely.com
Accueil » KANKAN : le couvre-feu foulé au sol…
A la une Actualités Coronavirus Haute-Guinée Société

KANKAN : le couvre-feu foulé au sol…

Le couvre-feu fait partie des mesures sanitaires prises par les autorités guinéennes pour limiter la propagation du Covid-19 dans le pays. Cette mesure élargie aux villes de l’intérieur du pays n’est pas respectée par les citoyens à Kankan. C’est le constat fait sur place par le correspondant du Djely en Haute-Guinée.

Malgré les mises en garde des autorités locales, notamment le gouverneur de la région il y a de cela quelques jours, bars, maquis, hôtels et boîtes de nuit fonctionnent au rythme habituel. Il suffit de faire un petit tour pour s’en rendre compte. Il est 22 heures 40 et nous sommes au rond-point Komorala-Loisirs où automobilistes, motards et piétons vaquent à leurs occupations sans se soucier des mesures restrictives. Sur les lieux, aucun agent des forces de sécurité n’est visible, pourtant une promesse avait été faite dans ce sens par le préfet.

De ce carrefour, direction le rond-point Gbalia où la circulation est également dense. Là, des jeunes sont assis derrière les concessions pour faire du thé. Sous l’anonymat, l’un d’entre eux se confie au Djely : « On ne veut pas même entendre parler de couvre-feu ici. L’essentiel est de faire en sorte qu’on ne contracte pas le virus. D’ailleurs, les mesures sont foulées au sol même par ceux qui doivent donner l’exemple ».

Nous terminons notre périple au quartier Bordo, où plusieurs motels, bars et maquis fonctionnent comme avant la pandémie. Plusieurs véhicules sont stationnés devant tous ces lieux de loisirs.

Selon des indiscrétions, les forces de l’ordre n’ont pas assez de carburant pour effectuer des patrouilles afin d’obliger les citoyens à respecter le couvre-feu. L’année dernière, un responsable des services de sécurité de la ville avait fait une déclaration dans ce sens.

Pourtant, le coronavirus circule toujours dans la cité où plusieurs cas positifs sont notifiés. La majorité d’entre eux est prise en charge au centre de traitement des épidémies de l’hôpital régional de Kankan.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

MANÉAH : dans le quotidien des femmes casseuses de cailloux de Kansigueyah

LEDJELY.COM

MALI : l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta est mort

LEDJELY.COM

LITTERATURE : la journaliste Kadiatou Kaba présente son livre ‘’Cœur meurtri’’

LEDJELY.COM

La dépouille d’Aminata Touré arrive à Conakry ce lundi

LEDJELY.COM

Voir la crise malienne au-delà des “lunettes” de la CEDEAO (Aliou Bah)

LEDJELY.COM

Lansana Kouyaté « n’en a rien à faire » du CPP

LEDJELY.COM
Chargement....