Ledjely.com
Accueil » Mahawa Sangaré fait de la lutte contre la polio, un engagement pour sauver les vies
Actualités Publireportage

Mahawa Sangaré fait de la lutte contre la polio, un engagement pour sauver les vies

Farouchement opposée avant à la vaccination de ses enfants, Mahawa réalise enfin l’importance de la vaccination d’un enfant. Elle s’engage désormais à sensibiliser parents et voisins à faire vacciner leurs enfants. 

Âgé de 25 ans, mariée et mère de trois enfants, la courtière qui vit à Yimbayah dans la commune de Matoto, a longtemps été opposée à la vaccination contre la polio.
Mahawa et son mari étaient influencés par des idées reçues, selon lesquelles le vaccin est un poison administré dans le but de transmettre des maladies aux enfants, voir diminuer leur fertilité. Pendant des années, le couple refuse catégoriquement de faire vacciner leurs enfants lors des visites des agents vaccinateurs dans le quartier.  « Je pensais que cette vaccination était contre les enfants, c’est pour cela que je n’ai jamais accepté de faire vacciner mes deux premiers enfants. Mon mari et moi, pensions qu’ils transmettaient des maladies aux enfants, donc c’est pour cela que nous n’avons jamais accepté que nos enfants se fassent vacciner. J’étais même la première personne à être aux aguets pour intercepter les agents vaccinateurs  afin qu’ils ne vaccinent pas  mes enfants, sinon, ils auront des problèmes avec moi. Bien que mes voisins acceptent de faire vacciner leurs enfants, je suis restée ferme sur ma décision et je n’écoutais personne sur cette question».

Aujourd’hui, Mahawa est engagée à accompagner les agents vaccinateurs dans les différents ménages afin de sensibiliser les parents pour qu’ils acceptent de faire vacciner leurs enfants contre la polio.

« Après avoir remarqué que les enfants de mes voisins ne tombaient pas malades, mon mari et moi, avons décidé d’accepter de faire vacciner nos enfants. Aussi, nous avons entendu  une mauvaise nouvelle qui est venue de notre village, disant qu’une des filles de mon grand-frère a perdu l’usage de ses membres à cause de cette maladie qu’on appelle : la poliomyélite, nous avons accepté de faire vacciner nos enfants, à chaque passage ».
Mahawa s’est engagé à faire éviter ce handicap à beaucoup d’enfants dont les parents sont encore réticents.

A chaque campagne de vaccination contre la polio, elle appelle tous les enfants de sa concession pour qu’ils aillent se faire vacciner. Mahawa se rend de ménage en ménage pour encourager les parents à faire vacciner leurs enfants.

Pour la réussite et l’acceptation du vaccin au sein de la communauté, les agents vaccinateurs jouent un rôle très important à savoir : la sensibilisation pour faire accepter le vaccin aux parents, sur l’importance de la vaccination et les dangers auxquels les enfants non vaccinés sont exposés.

Aissatou Sadio CAMARA
Un enfant en train d’être vacciné contre la polio

Lors de cette campagne de vaccination contre la poliomyélite, appuyée par les partenaires d’appui au PEV dont l’UNICEF, sur financement de USA NATCOM et UN Fondation, dans la commune de Matoto, sur 196 841 enfants ciblés ,193 018 enfants ont été vaccinés au cours de ce mois d’octobre 2021, soit un taux de couverture de 98% conforme aux standards requis au niveau international.

Aissatou Sadio CAMARA

Articles Similaires

JUSTICE : Dadis Camara, Claude Pivi, Moussa Tiegboro,… à la barre

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : le tribunal inauguré

LEDJELY.COM

GUINEE : l’ouverture du procès du massacre du 28 septembre 2009 doit répondre aux attentes des victimes

LEDJELY.COM

UNICEF Guinée lance un appel à sollicitation pour la fourniture de photos professionnelles de qualité

LEDJELY.COM

JUSTICE : en attendant l’ouverture du procès du 28 septembre

LEDJELY.COM

28 SEPTEMBRE : un procès à plusieurs défis

LEDJELY.COM
Chargement....