Ledjely.com
Accueil » JOURNEE DES FEMMES : une coalition émet un son de cloche différent au palais du peuple
A la uneActualitésGuinéeSociété

JOURNEE DES FEMMES : une coalition émet un son de cloche différent au palais du peuple

A propos de la célébration, ce mardi 8 mars 20222, de la journée internationale des droits des femmes, ce ne sont pas toutes les femmes qui voient d’un bon œil la dimension festive qui est souvent conférée aux manifestations. Quelques-unes pensent que la journée devrait plutôt servir à revendiquer le respect des droits et à interpeller les autorités sur les nombreux cas de violences basées sur le genre, particulièrement en vogue ces dernières années en Guinée. Les partisanes de cette tendance, venant de plusieurs ONG et réunies autour d’une coalition, dont essayé de se faire entendre sur l’esplanade du palais du peuple, au côté de la cérémonie officielle.

Munies de pancartes et de banderoles sur lesquelles on pouvait lire entre autres : « Stop aux violences sexistes et sexuelles », « #Justice pour Mariama Bobo Baldé », et « Stop aux violences faites aux femmes » ou encore « Quand l’injustice devient loi, la résistance est un devoir », ces jeunes filles qui se sont mobilisé pour un sit-in ont bloqué un moment la circulation au niveau la passerelle située en face du palais du peuple. Puis, elles se sont introduites dans l’enceinte du l’esplanade.

Réclamant justice pour toutes les victimes, elles ont aussi crié que cette journée n’est pas une fête. « Moi je suis écœurée en voyant des femmes qui portent des uniformes pour se rendre belle et aller à une fête pour chanter et danser dans une salle. Moi je pense plutôt à toutes ces femmes qui sont en zone rurale, loin de la capitale, qui ne savent même pas qu’elles ont des droits à plus forte raison les réclamer. Donc, moi je ne vois pas la nécessité d’en faire une fête. Si le gouvernement devait par exemple faire une rencontre quelconque, c’est de se retrouver dans les ministères ou mettre ensemble tous les membres du gouvernement pour faire le diagnostic : qu’est-ce qu’on a au niveau des lois ? Qu’est-ce qu’on a sur le terrain, sur le plan social ? Quelles sont les barrières aujourd’hui auxquelles les femmes sont confrontées pour améliorer les choses », a déclaré Fatoumata Diaraye Bah de l’ONG Women Hope Guinée.

Pour Fanta Hélène Tounkara, présidente fondatrice de l’ONG ‘’Femmes et filles pour le Développement durable’’, le sit in vise est dédiée aux victimes des violences faites aux femmes. « Nous interpellons les autorités afin de sanctionner sévèrement les coupables de ces victimes…  C’est un moment opportun, un moment fort pour nous les femmes de se mobiliser, de mettre des points sur ce qui a été fait et ce qui n’a pas été fait. On interpelle aujourd’hui vraiment l’attention des autorités afin que justice soit faite pour nos victimes », dit-elle.

Tout comme sa collègue, Fanta Hélène Tounkara croit que les femmes guinéennes doivent être fières d’elles même mais pas en se réjouissant lors des fêtes organisées au palais du peuple.

Membre du Club des Jeunes Filles Leaders de Guinée, Kanté Odia a également participé au sit in et demandé la fin de l’impunité. « Nous voulons bannir les violences faites aux femmes… Nous devons nous battre toujours et rendre justice aux victimes. Nous voulons réellement que justice soit faite envers ces victimes et que nous bannissions totalement les violences basées sur le genre », a-t-elle fait savoir.

Jusqu’au moment où nous quittons les lieux, elles criaient leur mécontentement, décidées à se faire entendre du président de la république dont la venue était annoncée sur les lieux. Mais aux dernières nouvelles, elles ont été violentées et dispersées et leurs pancartes cassées.

Morigbè Bérété, un sympathisant de la coalition a pour sa part été arrêté et embarqué.

Elisabeth Zézé Guilavogui 

Articles Similaires

TPI de Kaloum : la partie civile regrette le report de l’audience dans le procès avec l’ancien ministre Ahmed Kanté

LEDJELY.COM

L’UNICEF soutient le Gouvernement guinéen pour la signature du plan d’adhésion de la Guinée à l’Initiative pour l’Indépendance Vaccinale

LEDJELY.COM

Devant le CNT : les principales annonces de Bah Oury

LEDJELY.COM

CNT : Dr. Dansa Kourouma interpelle Bah Oury sur quelques défis de l’heure

LEDJELY.COM

Opinion : la durée des processus de transitions militaires en Afrique

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : les pèlerins guinéens ont commencé à rallier les Lieux saints

LEDJELY.COM
Chargement....