Ledjely.com
Accueil » IBRAHIMA KALIL KABA : une arrestation-piège pour le CNRD
A la uneActualitésGuinéePolitique

IBRAHIMA KALIL KABA : une arrestation-piège pour le CNRD

Déjà que les actions du Conseil national du rassemblement pour le développement (CNRD) n’étaient pas si lisibles, ce n’est certainement pas l’arrestation, hier, de l’ancien ministre des Affaires étrangères qui risque d’arranger les choses. Au contraire, l’interpellation d’Ibrahima Kalil Kaba, au moins indirectement liée à la bataille de succession d’Alpha Condé à la tête du RPG, vient renforcer les soupçons de connivence entre la junte et l’ancien parti au pouvoir.  

Quand, au soir de son audition par la Direction des investigations judiciaires de la gendarmerie nationale, Kassory Fofana a confié, très serein, à nos confrères de Guineenews qu’il était « blanc comme neige », des observateurs ont souligné la grande assurance dont il faisait alors montre. Or, depuis, cette assurance n’a fait que se renforcer, d’abord à son niveau. Ensuite, de manière progressive, elle s’est propagée au niveau de l’ensemble des anciens collaborateurs du président Alpha Condé. Apeurés et se réfugiant dans un certain fatalisme tout juste au lendemain du coup d’Etat du 5 septembre, ils ont tous regagné une certaine confiance désormais. Au point qu’à peine sept mois après avoir perdu le pouvoir, ils espèrent légitimement le récupérer. Derrière cette sérénité retrouvée et ce réveil spectaculaire, certains n’hésitent pas à voir la main clémente voire connivente des nouvelles autorités. Comparé à la terreur que le colonel Mamadi Doumbouya avait fait vivre à certains proches collaborateurs de l’ancien président à la faveur d’une convocation express au palais Mohamed V, le rebond est comme fruit d’un rétropédalage de la part des autorités.

Dans un tel contexte, l’arrestation d’Ibrahima Kalil Kaba par le CNRD peut s’apparenter à une action ciblant les effets au détriment de la cause. En effet, s’il est question du fameux audio dont on parle tant, en quoi l’ancien ministre des Affaires étrangères – à supposer qu’il ait véritablement divulgué celui-ci – serait-il plus coupable que celui dont on entend la voix ? Comment le président Alpha Condé que l’on dit étroitement surveillé a pu enregistrer un tel audio et le faire acheminer vers la Guinée sans que les autorités n’aient été informées ? On en viendrait même à se demander si l’ancien président n’a tout simplement pas été libéré ?

Par ailleurs, au regard des camps en opposition au sein du RPG, l’interpellation et la détention de l’ancien ministre peuvent raisonnablement être perçues comme un parti pris de la part des nouveaux maîtres du pays. Notamment, à première vue, on peut penser que la mésaventure de Lilou est un soutien déguisé à Ibrahima Kassory Fofana. Vu que Kalil Kaba était de ceux qui sont opposés à la désignation de l’ancien PM à la tête du Conseil exécutif provisoire. En l’isolant ne serait-ce que momentanément, on laisse la voie libre à Kassory Fofana. D’autant qu’on envoie par la même occasion un signal en direction des autres adversaires de ce dernier. Surtout qu’au même moment, Kassory Fofana et ses soutiens s’acheminent sereinement vers la convention qui devrait le confirmer comme successeur du président Alpha Condé, le 31 mars prochain.

Boubacar Sanso BARRY

Articles Similaires

Conakry : Salifou Camara Super V rejoint sa dernière demeure

LEDJELY.COM

Urgent : Joe Biden annonce le retrait de sa candidature et soutient Kamala Harris

LEDJELY.COM

Marc Yombouno ironise : « On refuse Alpha Condé, on félicite Paul Kagamé »

LEDJELY.COM

De l’eau potable à l’école primaire de Gbackédou

LEDJELY.COM

Evaluation des partis politiques : Dr. Faya Millimono proteste

LEDJELY.COM

Dubaï : comment des africains ont été dupés par une « sulfureuse » société immobilière, dénommée The First Group…

LEDJELY.COM
Chargement....