Ledjely.com
Accueil » Transition : le colonel Mamadi Doumbouya met en fin en place un cadre de dialogue inclusif inter-guinéen !
ActualitésGuinéePolitiqueSociété

Transition : le colonel Mamadi Doumbouya met en fin en place un cadre de dialogue inclusif inter-guinéen !

Le président de la transition vient d’accéder à une importante requête de la classe politique guinéenne, mais aussi de la société civile. A travers un décret lu sur les antennes de la télévision nationale dans la soirée de ce mercredi 06 avril 2022, le colonel Mamadi Doumbouya a mis en place le cadre de dialogue inclusif inter-guinéen.

Dans les dispositions générales de ce cadre de dialogue, il est indiqué dans son article 2 : « Pacé sous l’autorité du ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, le Cadre de concertation inclusif constitue l’espace d’informations, d’échanges et de propositions entre les acteurs des forces vives de la nation sur la transition. Le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation rend compte périodiquement de l’évolution de la concertation avec l’ensemble des acteurs au Premier ministre Chef du Gouvernement ».

Au niveau du chapitre des attributions et organisation, il est défini dans l’article 3 que « le Cadre de concertation inclusif est animé par un Secrétariat technique ».

Les missions du Secrétaire technique sont définies dans l’Article 4. Il a pour mission de :

  • Servir d’interface entre les différents acteurs ;
  • Préparer l’ensemble des documents à soumettre à l’appréciation du Cadre de concertation inclusif ;
  • Définir le format et l’agenda des concertations ainsi que la liste des participants ;
  • Suivre la mise en œuvre du plan d’action du Cadre de concertation inclusif ;
  • Organiser les rencontres dans des conditions matérielles et sécuritaires appropriées ;
  • Préparer et envoyer les courriers et conclusions des réunions.
Au titre de la composition, le cadre de concertation est composé de l’ensemble des forces vives de la nation, réparties comme suit :
  • Secrétariat technique : 3 représentants ;
  • Coalitions de partis politiques : 20 représentants, soit un représentant par coalition ;
  • Gouvernement : 3 représentants ;
  • Structures faitières de la société civile : 5 représentants ;
  • Centrales syndicales : 3 représentants ;
  • Associations de presse : 2 représentants ;
  • Les partenaires techniques et financiers en qualité d’observateurs.

Les membres du Cadre de concertation inclusif sont nommés par arrêtés du ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation sur proposition des structures respectives.

Le Cadre de concertation inclusif se réunit une fois par mois en session ordinaire et en session extraordinaire sur convocation du ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation. L’ordre du jour est envoyé aux participants 72 heures avant.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

De l’eau potable à l’école primaire de Gbackédou

LEDJELY.COM

Dubaï : comment des africains ont été dupés par une « sulfureuse » société immobilière, dénommée The First Group…

LEDJELY.COM

Environnement : EDG et ses partenaires se mobilisent pour la réhabilitation des têtes de sources de quatre barrages hydroélectriques à Kindia

LEDJELY.COM

Guinée : le ver est-il dans le fruit ?

LEDJELY.COM

Santé : le comité technique du projet sur l’analyse approfondie du genre dans la vaccination se réunit à Conakry

LEDJELY.COM

Dispartion de Foniké Menguè et Billo Bah : l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits humains condamne et appelle à des enquêtes

LEDJELY.COM
Chargement....