Ledjely.com
Accueil » CADRE DE CONCERTATION : le colonel Doumbouya alterne carotte et bâton
A la uneActualitésGuinéePolitique

CADRE DE CONCERTATION : le colonel Doumbouya alterne carotte et bâton

En dépit de son boycott par certains acteurs politiques et de la société civile, les travaux de démarrage du cadre de concertation inclusif ont été lancés ce vendredi au palais Mohamed 5 par le président de la Transition. Et pour la circonstance, le colonel Mamadi Doumbouya a manié à la fois la carotte et le bâton. Si dans un premier temps, sur le ton de la sensibilisation, il a invité les gens à s’associer à son appel au dialogue et à la concertation, il a ensuite martelé que rien n’empêchera son équipe de dérouler les réformes qu’elle a en chantier.  

Avant même le début de la cérémonie proprement dite, le président de la Transition est venu serrer la main de tous les acteurs venus prendre part à la rencontre.

Ensuite, profitant de son intervention de circonstance, le colonel Mamadi Doumbouya a appelé les uns et les autres s’inscrire dans la dynamique de la concertation. Il en a également profité pour leur expliquer la nécessité des réformes qu’envisage de mener son équipe. « Nos problèmes doivent se régler entre nous. C’est pourquoi nous avons décidé de mettre en place un cadre de concertation.  Vous savez, il y a plusieurs réformes à mener dans notre pays et il faut le faire parce que si on ne le fait pas, je ne pense pas et je ne crois pas que quelqu’un d’autre va le faire à notre place. 

Donc, pour ce faire, je vous encourage davantage à dialoguer, à se parler, à s’écouter et à trouver des solutions pour notre pays. Car, nous avons tous une dette morale envers la République de Guinée, qui nous a vu naître et où nous avons étudié et nous nous sommes soigné à travers les hôpitaux », déclare-t-il sur un ton relativement doux.

Mais après cette première partie de son speech, le colonel Mamadi Doumbouya a haussé le ton. S’il espère bien que « tout le monde va s’y mettre pour trouver une solution et permettre à la Guinée de briller dans le concert des nations » et qu’au nom du CNRD, il consent à « écouter (les) propositions et aussi avoir une solution finale pour que cette transition soit la dernière », il ne tient pas pour autant à caresser les gens dans le sens du poil de la bête.

En tout cas, il tient à avertir « qu’on ne reculera devant rien pour des réformes pour aider notre pays. On fera le sale boulot, mais je pense c’est nécessaire pour notre pays. Nettoyer le pays, combattre la corruption sur toutes ces formes. C’est-à-dire tous ceux qui sont liés à la gabegie répondront devant le peuple de Guinée. Notre détermination par rapport à ça est sans limite et on fera tout pour notre pays. Et ça, personne ne nous arrêtera là-dessus »

Balla Yombouno 

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « C’est honteux qu’on nous attaque à cause de notre conviction »

LEDJELY.COM

Conseil d’administration de la Maison de la Presse: le REMIGUI, un nouvel entrant au servie de la presse nationale…

LEDJELY.COM

L’UFDG appelle le colonel Doumbouya à se méfier de Bogola Haba

LEDJELY.COM

TRANSITION : le RPG s’en remet aux 24 mois

LEDJELY.COM

RGPH, RAVEC…Fodé Baldé émet des réserves

LEDJELY.COM

AEROPORT DE CONAKRY : Fodé Oussou se moque du boucan qui a entouré le lancement du Wifi

LEDJELY.COM
Chargement....