Ledjely.com
Accueil » La grève de l’intersyndicale de l’éducation, pas suivie à Kaloum (constat)
A la une Actualités Education Guinée

La grève de l’intersyndicale de l’éducation, pas suivie à Kaloum (constat)

L’intersyndicale de l’éducation (FSPE-SNE- SLECG) entame ce lundi 25 avril une grève générale pour demander l’amélioration de leurs conditions de vie. Mais force est de constater que cette grève n’a pas été suivie dans les écoles publiques et privées de la commune Kaloum. C’est le constat fait sur place par un reporter du Djely.

C’est le cas par exemple du lycée 02 octobre dans le quartier Almamiyah. Malgré le mot d’ordre de grève, les enseignants sont venus massivement pour dispenser les cours dans les écoles publiques et privées de la commune. Mais en dépit de l’affluence des enseignants, certains élèves ont préféré rester à la maison.

Selon le directeur communal de l’éducation de Kaloum, cette absence d’élèves n’est pas liée à la grève. « Il n’ya pas de grève à kaloum. Il y a de ces élèves qui estiment qu’ils ne viendront pas à l’école sauf après la fête de ramadan. ils se donnent une certaine liberté (…) Ce n’est pas du tout lié à la grève », a assuré Mohamed Yattara lors d’un entretien téléphonique.

Pour Kekoura Traoré, professeur de français au lycée 02 octobre, terminale sciences sociales, il n’y a pas de grève, ajoutant qu’il y a eu une négociation avec les autorités de l’éducation. « Des points de revendication avaient été acceptés par le pouvoir. Quelque soit l’issue, tant soit peu le montant obtenu, alors il faut s’en tenir à cela et regarder en face l’avenir des enfants. Nous sommes ici à la dernière phase de l’année scolaire, les enfants doivent participer aux examens nationaux. Et le moment n’est pas opportum de les amener en grève ; pour la simple raison que les négociations s’étaient passées entre le gouvernement et centrales syndicales », a-t-il estimé.

Du côté d’Abdourahmane Faye, élève terminale sciences sociales, c’est comment décrocher le baccalauréat qui le préoccupe. « Je suis venu à l’école parce qu’on n’a plus de temps de rester à la maison et les professeurs qui sont là sont venus pour nous. C’est qu’ils sont conscients de ce qui se passe. Cette grève n’a aucun impact sur les cours. Et j’invite les amis qui ne sont pas venus d’être là afin de bien suivre les cours et décrocher le baccalauréat », a lancé ce candidat au baccalauréat.

Dans l’amphithéâtre du lycée, Gaoussou Touré, professeur de la terminale sciences mathématiques dispense tranquillement les cours. « Je ne suis pas d’avis avec les syndicats qui ont lancé le mot d’ordre de grève, je ne me reconnais pas dedans et en plus pour moi c’est une grève de farfelue. Je viendrai travailler avec mes candidats parce qu’on a un examen national à préparer », tranche-t-il.

Balla Yombouno

Articles Similaires

PLÉNIÈRE : deux accords ratifiés par le CNT

LEDJELY.COM

La BIG finance la production de 3 000 smartphones de la marque Kunfabo

LEDJELY.COM

Mory Condé assure ne pas vouloir « taire toutes les voix discordantes »

LEDJELY.COM

GUINEE : de nouvelles atteintes aux libertés d’expression et d’association

LEDJELY.COM

OFFICE NATIONAL DU TOURISME : Laye junior Condé dans le viseur de la CRIEF

LEDJELY.COM

LUTTE CONTRE LE TRAFIC DE DROGUE : près de 3 tonnes de cocaïne et 4 tonnes de cannabis incinérées

LEDJELY.COM
Chargement....