Ledjely.com
Accueil » Le CNRD droit dans ses bottes à propos des manifestations…
ActualitésGuinéePolitique

Le CNRD droit dans ses bottes à propos des manifestations…

Malgré les nombreuses réactions qu’a suscitées sa décision d’interdire les manifestations sur la place publique, le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) ne compte pas reculer d’un iota. Ainsi, dans un communiqué lu sur les antennes de la télévision nationale dans la soirée de ce mardi, 31 mai 2022, le CNRD a réitéré l’interdiction des manifestations et a donné cette fois-ci quelques éléments qui motivent cette décision.

Dans son communiqué lu par lieutenant-colonel Aminata Diallo, porte-parole du CNRD, le pouvoir de Conakry explique l’interdiction des manifestations par de nombreux cas de pertes en vie humaine lors des précédentes manifestations.

« De 2010 à 2021, la Guinée a connu plus de 700 marches violentes. Ces marches ont occasionné des centaines de morts, des milliers de blessés et des dégâts matériels innombrables sur tout le territoire national dont les causes et les circonstances demeurent encore non élucidées à date. Pire, le tissu social et la cohésion nationale ont été sérieusement éprouvés. Plus loin, les malheureux évènements du 28 septembre 2009 causés par les mêmes marches attendent aussi un dénouement judiciaire », a ainsi déclaré la porte-parole du CNRD.

Les acteurs politiques réunis au tour du G58, le RPG et ses alliés réclament du CNRD un dialogue politique inclusif. Le nouveau pouvoir de Conakry indique le CNT et le cadre de concertation inclusif sont là justement pour prendre en compte les contradictions et les incompréhensions.  Il en résulte aux yeux du CNRD et du colonel Mamadi Doumbouya que « rien ne pourrait justifier les marches en cette période sensible de la vie nationale où les Guinéens ont repris à se parler en frères », indique le communiqué.

Par conséquence, le Comité national du rassemblement pour le développement demeure catégorique sur sa décision initiale relative aux manifestations. « Tout en invitant les acteurs des forces vives de la nation autour de la table afin de débattre de tous les désaccords ou différends éventuels, le CNRD et son président réitèrent qu’aucune marche ne sera autorisée aussi longtemps que les garanties d’encadrement ne seront pas réunies », souligne la porte-parole.

Il y a toutefois une petite évolution dans le discours des autorités. Alors qu’elle devait demeurer jusqu’à l’ouverture de la campagne électorale pour les prochaines consultations électorales, l’interdiction n’est désormais subordonnée qu’à la création des « garanties d’encadrement » des manifestations.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Tidiane Conté de l’UFR : « La Transition ne commencera jamais sans nous »

LEDJELY.COM

Guinée : les opposants au CNRD face à l’insurmontable défi de la mobilisation (Edito-Mognouma)

LEDJELY.COM

Nanfo Ismaël Diaby : « C’est honteux qu’on nous attaque à cause de notre conviction »

LEDJELY.COM

Conseil d’administration de la Maison de la Presse: le REMIGUI, un nouvel entrant au servie de la presse nationale…

LEDJELY.COM

L’UFDG appelle le colonel Doumbouya à se méfier de Bogola Haba

LEDJELY.COM

TRANSITION : le RPG s’en remet aux 24 mois

LEDJELY.COM
Chargement....