Ledjely.com
Accueil » ENVAHISSEMENT DU STADE NONGO : le CONOR et SAM GBM se rejettent les responsabilités
A la uneActualitésGuinéeSports

ENVAHISSEMENT DU STADE NONGO : le CONOR et SAM GBM se rejettent les responsabilités

A l’occasion de la rencontre entre le Syli national de Guinée et les Flammes du Malawi, comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Côte d’Ivoire 2023, jeudi dernier, des supporters guinéens ont envahi la pelouse du stade Général Lansana Conté de Nongo, peu après le coup de sifflet final. Le Comité du normalisation (CONOR), mis en place au sein de la Fédération guinéenne de football, impute la responsabilité de cette situation au groupe SAM GBM, appartenant à l’ancien président de l’instance dirigeante du football guinéen, Antonio Souaré, qui exploite le stade.

Dans une interview accordée à Guineenews, le vice-président du CONOR n’est pas passé par le dos de la cuillère. Selon ses explications, c’est un total de 16 000 places qui avait été autorisé, et que quelques jours avant, le groupe SAM GBM, par la force, aurait tenté de prendre la gestion de la billetterie d’un match pourtant organisé par la fédération.

Poursuivant, il indique que cette manœuvre est juste une manière d’inciter la Confédération africaine de football (CAF) à suspendre la Guinée. « On a créé des incidents juste pour justifier sa suspension par autre chose que par cet état de fait. Mais les Guinéens ne sont pas dupes. La Confédération africaine de football va adresser un courrier qu’on mettra à disposition. On situera la responsabilité. Et le gouvernement prendra des dispositions. On ne peut pas dépendre de quelqu’un. Nous sommes un État. Une personne ne peut pas pouvoir caporaliser le fonctionnement du football dans notre pays. Le CONOR ne l’acceptera pas. Nous ferons en sorte que les textes soient respectés », a déclaré Sega Diallo.

Dans un communiqué rendu public ce samedi, le groupe SAM GBM dénonce des propos « indignes et honteux du pusillanime vice-président du Comité de normalisation de la Fédération guinéenne de Football lui imputant grossièrement la responsabilité de l’envahissement de la pelouse du stade Général Lansana Conté de Nongo, après le coup de sifflet final du match Syli national de Guinée-Flammes du Malawi, le jeudi 09 juin 2022 ».

Et d’ajouter : « Face à cette forme de provocation injustifiée, injustifiable et dénuée de tout fondement, le Groupe Business Marketing dénonce et condamne avec vigueur et fermeté les manœuvres dilatoires d’un vice-président et d’un CONOR incompétents, incapables d’assumer les échecs répétés depuis leur installation ».

Le groupe de l’ancien président de la Fédération guinéenne de football, Antonio Souaré, promet d’user de « tous les moyens, de toutes les voies de droit pour défendre son honneur, son image et sa dignité contre les actes de manipulation et de diffamation infondés ».

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

AN 1 DU CNT : le président de l’Assemblée législative du Burkina Faso répond à l’invitation de la Guinée

LEDJELY.COM

Justice : hommage à l’ancien ministre Me Bassirou Barry

LEDJELY.COM

Matoto : Mamadouba Tos et Morissanda Kouyaté participent à la journée de l’assainissement

LEDJELY.COM

Kindia : le colonel Doumbouya s’invite à l’assainissement de la ville

LEDJELY.COM

Culture : vers la construction d’une école de danse en Guinée

LEDJELY.COM

Circulation routière : le CNRD déclare la guerre aux encombrants physiques

LEDJELY.COM
Chargement....