Ledjely.com
Accueil » Rien ne va plus entre Bah Oury et la CORED de Mamadou Sylla
A la uneActualitésGuinéePolitique

Rien ne va plus entre Bah Oury et la CORED de Mamadou Sylla

Mamadou Sylla, le leader de l’UDG, par ailleurs président de la Convergence pour la renaissance démocratique en Guinée (CORED Guinée) et Bah Oury, le leader de l’UDRG, ne filent plus le parfait amour. Agacé par les contestations dont les décisions de la coalition politique dont il est le président font de plus en plus l’objet de la part de Bah Oury, Mamadou Sylla a indiqué chez matin dans l’émission Mirador de nos confrères de FIM FM, que le leader de l’UDRG est libre de s’en aller. Mamadou Sylla n’excluant pas la possibilité que Bah Oury soit même exclu. Tirant les conséquences de cette sortie, l’ancien ministre de la Réconciliation invite les instances de son parti à acter le départ.

La CORED de Mamadou Sylla a récemment deux décisions que ne partageait pas Bah Oury. D’abord, il s’agissait du choix de soutenir la manifestation que le FNDC projetait pour le jeudi 23 juin. Ensuite, le fait que la CORED ait également décliné l’invitation à elle adressée par le ministre de l’Administration du territoire, en vue de la rencontre qui devait se tenir ce vendredi dans le cadre de la relance du dialogue politique. N’étant pas d’accord avec les deux décisions, le leader de l’UDRG ne s’est privé de le faire savoir sur la place publique. Et cela, le dernier chef de file sous Alpha Condé ne l’a pas apprécié.

En particulier, il ne pas comprendre comment Bah Oury peut contester la dernière décision. D’autant qu’à en croire le leader de l’UDG, « à la réunion que nous avons tenue hier, M. Bah Oury était représenté par son premier vice-président. Son représentant a pris la parole et a approuvé la décision que nous avons prise. Il était là jusqu’à la rédaction du courrier réponse adressé au premier ministre. Il était là quand j’ai signé la lettre ». A la limite, Mamadou Sylla dénonce l’incohérence de Bah Oury : « Si après, il conteste la décision qui a été prise, ce n’est pas la CORED qu’il désavoue, mais son premier vice-président ».

Au-delà, Mamadou Sylla trouve en outre que cette façon de faire n’est pas conforme aux Statuts, au Règlement intérieur et au Code de bonne conduite de la coalition que tout le monde a lu et approuvés. « Tous ceux qui sont en dehors de l’esprit de notre coalition, soit ils démissionnent ou nous on te fait partir », martèle Mamadou Sylla au micro de nos confrères. Et quand il applique la formule à Bah Oury, cela donne ce qui suit : « Vu que la décision qui a été prise l’a été à l’unanimité, si lui Bah Oury qui était à Paris conteste ça, ce n’est pas lui de nous imposer son ordre. C’est plutôt à nous de lui dire de se mettre à l’esprit des choses ». Et au cas où Bah Oury ne peut pas se plier à cette discipline, Mamadou trouve que la séparation, dans ce cas, devient inévitable. « Soit il part ou bien, nous on le fait partir. C’est clair et net », proclame le président de la CORED.

Mais le moins qu’on puisse dire, c’est que Bah Oury n’a pas apprécié cette sortie. En tout cas, via son compte twitter, il n’a pas tardé à réagir. « L’UDRG prend acte des propos de El hadj Mamadou Sylla de l’UDG et Président de la CORED sur les ondes de la radio FIM FM ce matin dans l’émission Mirador. En conséquence nous proposons aux instances de l’UDRG de valider la fin de notre implication au sein de cette coalition », y a-t-il écrit en effet.

Ledjely.com

Articles Similaires

Comment la Guinée lutte contre une nouvelle épidémie de poliomyélite ?

LEDJELY.COM

Tchad : l’opposition promet de poursuivre l’œuvre de Yaya Dillo

LEDJELY.COM

Monnaie guinéenne : le parcours depuis l’indépendance

LEDJELY.COM

Médias Awards : les organisateurs annoncent le report de l’édition 4

LEDJELY.COM

Kankan : un apprenti chauffeur glisse et tombe sous les pneus d’un camion

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : le camp Dadis optimiste après la projection des vidéos

LEDJELY.COM
Chargement....