Ledjely.com
Accueil » Récurrence des incendies : un responsable de la protection civile avance quelques pistes
A la uneActualités

Récurrence des incendies : un responsable de la protection civile avance quelques pistes

On le disait dans notre précédente publication. Ces derniers temps, les incendies se multiplient à une vitesse folle en particulier dans la zone du Grand Conakry. Cette récurrence, le Directeur régional de la protection civile de Conakry l’a confirmée ce lundi, dans une sortie qu’il a faite en marge de l’intervention face à l’incendie au ministère de la Culture. Le lieutenant-colonel Ibrahima Sory Kaba en a aussi profité pour aborder quelques-unes des raisons à la base de ces regrettables sinistres.

Pour ce qui est de la fréquence de ces incendies, le Directeur régional de la protection civile a dévoilé une statistique à faire frémir. « Depuis la nuit d’hier, on est au 5ème cas. En 24 heures, on a enregistré 5 cas », a-t-il indiqué.

Abordant ensuite les causes, il a estimé qu’il y a plusieurs facteurs susceptibles de rendre compte de ces incendies. Mais une certitude, selon lui. « On peut dire que 40 à 50% cas sont d’origine électrique, les court-circuit, la variation de la tension et l’état des installations »

Pour ce qui est des autres facteurs, à l’en croire, il y a tout un tas de choses. « C’est la négligence. Quelque part, il y a des incendies où il n’y a pas de courant électrique. Donc, il y a des conduites qui sont négligées et comme ça, il y a une propagation du feu. Il y a beaucoup de sources, la négligence, l’imprudence et la malveillance et surtout aussi le non-respect de l’installation des matériaux de détection ou d’extinction, c’est-à-dire le détecteur de fumée dans les établissements. Dans les autres pays, tout est installé pour prévenir les risques. Et en cas d’intervention, il y a les premiers moyens, pour vous permettre d’attaquer », a expliqué le lieutenant-colonel Kaba.

En somme, il a appelé à travailler davantage dans la prévention pour limiter les cas d’intervention. « Les mesures préventives manquent. Certes, la courbe d’intervention augmente et le jour où la courbe des interventions de la prévention va augmenter celle de l’intervention va diminuer », a-t-il conclu.

Fodé Soumah

Articles Similaires

TPI de Kaloum : la partie civile regrette le report de l’audience dans le procès avec l’ancien ministre Ahmed Kanté

LEDJELY.COM

L’UNICEF soutient le Gouvernement guinéen pour la signature du plan d’adhésion de la Guinée à l’Initiative pour l’Indépendance Vaccinale

LEDJELY.COM

Devant le CNT : les principales annonces de Bah Oury

LEDJELY.COM

CNT : Dr. Dansa Kourouma interpelle Bah Oury sur quelques défis de l’heure

LEDJELY.COM

Opinion : la durée des processus de transitions militaires en Afrique

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : les pèlerins guinéens ont commencé à rallier les Lieux saints

LEDJELY.COM
Chargement....