Ledjely.com
Accueil » DES COMMERCES VANDALISÉS : manifestants, forces de l’ordre et contre-manifestants se rejettent la responsabilité
ActualitésPolitiqueSociété

DES COMMERCES VANDALISÉS : manifestants, forces de l’ordre et contre-manifestants se rejettent la responsabilité

Depuis ce matin du 28 juillet, plusieurs jeunes ont envahi l’autoroute Le Prince pour répondre au mot d’ordre de manifester lancé par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). Cependant, sur le tronçon Bambeto-Aéroport, en passant par le carrefour Château, c’est une situation toute particulière qui prévaut sur place.

En effet, des jeunes qui ont décidé de prêter main-forte aux services de sécurité déployés sur le terrain, s’inscrivent dans la logique de maintien d’ordre et du retour au calme. Pour ces contre-manifestants, dont plusieurs d’entre eux sont munis de pierres et de casques de moto pour leur protection, manifester dans ces endroits est synonyme souvent de vandalisme et d’agression. C’est pour éviter cette fois-ci ces troubles qu’ils disent avoir pris leurs responsabilités, en s’alliant avec les forces de sécurité.

Des échanges de pierres et des tirs à coup lacrymogène sont naturellement les faits constatés sur les lieux. Mais en dépit de cette situation, il y a également des échanges en injures entre pros et contre manifestations. « Plusieurs de ces gens qui manifestent de l’autre côté me connaissent. C’est pourquoi je ne peux pas vous dévoiler mon visage », a répondu celui qui dirigeait l’opération des jeunes alliés à la police, le visage caché par un t-shirt bleu, muni d’une bouteille d’alcool en main quand on lui a proposé une photo.

Des boutiques vandalisées 

C’est en tout cas ce qui a été rapporté par les deux côtés rivaux peu après l’ arrivée de notre équipe de reporters sur les lieux. Les forces de l’ordre présents sur ces endroits et les contre-manifestants ont tous assurés avoir vu des jeunes dépouillés des magasins qui étaient pourtant fermés. Ils estiment que c’est grâce à leurs interventions que le reste des magasins non touchés ont été sauvés. Des accusations que rejette l’autre camp. En effet, selon un infiltré qui a préféré témoigner en hors micro, c’est bien les forces de l’ordre, sous la complicité des contres manifestants qui ont dirigé l’opération de cambriolage. D’ailleurs, il souligne que ces genres d’événements ne sont pas à leurs premiers dans ces genres de situation. « Ils ont même dépouillés un Monsieur qu’ils soupçonnaient d’être un complice du FNDC qui était juste de passage », a en revanche témoigné un citoyen dont nous ignorons le nom.

Au moment où nos reporters quittaient les lieux (18 heures 33 minutes), les affrontements entre les deux camps persistaient toujours. Une situation qui empêche la circulation de reprendre son cours normal de ce côté.

Aliou Nasta

Articles Similaires

Séismes en Turquie/Syrie : Qu’en est-il des ressortissants guinéens ?

LEDJELY.COM

Le représentant pays de l’UNICEF en tournée à Labé

LEDJELY.COM

Kankan : un bâtiment et son contenu consumés dans le quartier Bordo

LEDJELY.COM

EMA 2023 : liste des présélectionnés dans les catégories « Entreprise publique de l’année » et « Chef d’entreprise de l’année »

LEDJELY.COM

TPI Dixinn : le délibéré dans l’affaire de Makhissa Sampou attendu le 6 mars

LEDJELY.COM

VBG : La Guinée et ses partenaires célèbrent la journée de lutte contre MGF

LEDJELY.COM
Chargement....