Ledjely.com
Accueil » Le responsable de la communication du FNDC réagit à la journée de manifestation à l’appel du mouvement
ActualitésGuinéePolitiqueSociété

Le responsable de la communication du FNDC réagit à la journée de manifestation à l’appel du mouvement

C’est son premier appel à la manifestation depuis l’annonce de sa dissolution par le ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation. Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) demandait à ses militants de descendre dans les rues de Conakry et des villes de l’intérieur du pays, ce mercredi 17 août, pour exiger un dialogue inclusif sur la conduite de la transition et le retour à l’ordre constitutionnel. Intervenant sur les antennes du groupe Djoma Médias, le responsable de la communication du FNDC s’est réjoui du « suivi » du mot d’ordre lancé par le mouvement. Mais Abdoulaye Oumou Sow a  dénoncé la parade du président de la transition sur la route Le Prince, en proie à une vive, en début d’après-midi. 

Selon l’activiste, la stratégie de manifestation optée par les militants du FNDC a été une réussite totale. « Une ville de Conakry complètement paralysée ! Certaines villes de l’intérieur du pays aussi. Les boutiques et magasins fermés. Les populations ont décidé de manifester d’une autre manière devant l’arrogance et le mépris du CNRD », a déclaré Abdoulaye Oumou Sow.

S’exprimant sur la mort d’un jeune adolescent à Wanindara, dans la commune de Ratoma, le responsable de la communication du mouvement « pro-democratie » a indiqué que c’est lors du passage du cortège du colonel Mamadi Doumbouya que la victime aurait reçu une balle, avant de succomber. « Quand le président de la junte se parade dans la ville et que sa garde fauche un citoyen à Wanindara, cela devrait choquer tout le monde. Les forces de défense et de sécurité déployées dans les quartiers ont provoqué les citoyens jusque dans les quartiers », a-t-il accusé.

Pour l’heure, aucune communication n’a encore été faite par les autorités de la transition sur cette nouvelle journée de violences, au cours de laquelle trois personnes auraient perdu la vie, d’après un décompte fait par des citoyens qui habitent le long de la route Le Prince, épicentre de la contestation contre la junte militaire qui a renversé le président Alpha Condé en septembre dernier.

Michel Yaradouno

Articles Similaires

Lutte contre la poliomyélite : Sekouba Bambino sensibilise à la vaccination

LEDJELY.COM

Les Zawaguis : le ministre de la Culture rend hommage à feue Valé Kéba et s’engage pour Maman Hélène, la seule vivante du groupe

LEDJELY.COM

Kaloum : Mamadou Cifo Ké Touré rejoint les siens

LEDJELY.COM

Épidémie de diphtérie en Guinée : la communauté se mobilise pour la vaccination des enfants

LEDJELY.COM

Cifo Kètouré en prison : Michel Balamou fustige l’humiliation de l’enseignant

LEDJELY.COM

Mandiana : affrontements meurtriers entre Guinéens et Maliens

LEDJELY.COM
Chargement....