Ledjely.com
Accueil » KONDIARAN : le ministre des Mines évalue les pertes à plus 1000 milliards GNF
A la une Actualités Guinée Haute-Guinée Mines

KONDIARAN : le ministre des Mines évalue les pertes à plus 1000 milliards GNF

Le ministre des Mines et de la Géologie était ce mardi 20 septembre sur le site minier de Kondiaran (Mandiana), théâtre le 6 septembre dernier, de violentes manifestations, avec le vandalisme des installations de la société minière et une répression ayant entrainé des pertes en vies humaines.  Au terme du tour qu’il a effectué et des entretiens avec les principaux acteurs, Moussa Magassouba dresse un bilan effarant.

De l’avis des autorités locales et de plusieurs citoyens, en terme d’ampleur, les manifestations qui ont récemment secoué la zone minière de Kondiaran sont sans précédent. Les violences avaient notamment débouché sur deux cas de morts, des blessés graves, des cas d’arrestation et plusieurs machines et camions de la Société minière de Mandiana (SMM) complètement calcinés. Un constat qui choque le ministre des Mines. « Le constat est alarmant. 82 équipements vandalisés, les plus chers valent à peu près 3 millions de dollars chacun et les moins chers, un million de dollars américain l’unité », dresse-t-il.

Soulignant que tels agissements sont inhabituels, Moussa Magassouba indique que la « perte est estimée à plus de 1000 milliards GNF, c’est du jamais vu en Guinée ». Selon lui, en effet, des problèmes entre les compagnies minières et les communautés, on en enregistre souvent. Mais ces problèmes n’auraient jamais eu l’ampleur qu’il dit avoir constatée. Et ce n’est pas forcément intelligent à ses yeux. Dans la mesure où « un seul camion vandalisé peut construire 10 écoles ou postes de santé ». Il promet d’ailleurs : « Nous allons chercher à savoir les vraies raisons de cette manifestation »

En définitive, le ministre assure à toutes les parties que l’Etat veillera à ce que les droits des uns et des autres soient respectés. « Les populations doivent être à l’aise, car nous avons un combattant au palais. Nous ferons en sorte que les lois guinéennes soient respectées dans toutes les sociétés, en nous assurant que les communautés riveraines reçoivent la totalité des droits qui sont les leurs. L’État va jouer son rôle régalien dans la sécurisation des biens et personnel des sociétés, aussi bien nationaux qu’étrangers », s’engage le ministre.

Sur la foi des engagements que les communautés ont pris devant lui, Moussa Magassouba estime que la compagnie minière « devrait dorénavant se sentir en sécurité ».

Du côté des communautés, on aurait formulé des doléances qui tournent autour de l’amélioration des relations communautaires entre riverains et sociétés minières, et de la politique de compensation des plantations et des champs. Des doléances que le ministre dit avoir transmises à la direction de la société et autour desquelles les discussions devraient se poursuivre.

Michel Yaradouno depuis Kondiaran pour ledjely.com 

Articles Similaires

URGENT : Étienne Soropogui arrêté par des hommes en uniforme

LEDJELY.COM

SIMANDOU : le Collectif des organisations de la société civile pour la défense des communautés soulève des préoccupations et formule des recommandations

LEDJELY.COM

Et pourtant, les sanctions de la CEDEAO ne sont pas sans effet

LEDJELY.COM

DANSA KOUROUMA : « La CEDEAO peut geler les avoirs (et non) l’honneur et la dignité des Guinéens »

LEDJELY.COM

Les tueries le long de l’Axe s’invitent dans une plénière du CNT

LEDJELY.COM

BOKE : la route en piteux état

LEDJELY.COM
Chargement....