Ledjely.com
Accueil » GUINEE : Dansa Kourouma appelle à « vivre ensemble pacifiquement »
A la uneActualitésGuinéePolitique

GUINEE : Dansa Kourouma appelle à « vivre ensemble pacifiquement »

Ce mercredi 26 octobre, le Conseil national de Transition (CNT) a fait sa rentrée, à travers une cérémonie de reprise de la session parlementaire permanente. Cérémonie à laquelle on a noté la présence du président du CNT du Mali, Malick Diaw, et président du parlement de la CEDEAO, Sidie Mohamed Tunis, entre autres.

Son message de circonstance, le président du CNT l’a dédié au renforcement de la cohésion et de la sérénité dans le pays. C’est pourquoi Dr. Dansa Kourouma a d’abord appelé tous les acteurs de la vie nationale à travailler dans le sens du « vivre ensemble pacifiquement », et avec la « volonté d’éliminer tous les risques et facteurs de prolongation de la transition ou de recommencement cyclique ». Il en outre émis le souhait que l’on œuvre à la consolidation de « l’indissoluble lien ombilical qui rattache indéfectiblement chacun à tous ».

Et pour cela, préconise-t-il : « tous, dans une même aspiration au bonheur, dans un même élan de fraternité et d’appartenance à une nation unie, doivent s’engager résolument à faire obstacle à tout ce qui pourrait concourir à engendrer, amplifier et entretenir des tensions, des conflits ou affrontements entre les diversités politiques, religieuses, ethniques et identitaires, susceptibles de constituer, sur le territoire de la République, une mosaïque de groupes antagoniques au sein desquels, chacun serait obnubilé par ses doutes et par la peur qu’il a de l’autre ».

S’adressant en particulier aux organisations politiques et de la société civile, le président du CNT leur rappelle qu’elles pour devoir « d’entretenir l’espoir de paix et d’unité nationale, seul contexte à même de légitimer les revendications de toutes natures ». En effet, relève-t-il : « l’exercice et la jouissance de la démocratie ne sont pas séparables de la fraternité et l’humanisme ».

C’est cet esprit qu’il recommande à tous les acteurs qu’il convie à accepter de « se retrouver autour du cadre de dialogue inclusif, afin de régler les préoccupations de l’heure concernant tous les sujets de désaccord dans l’intérêt supérieur de la République ».

Il est à préciser qu’au menu de la session qui commence, sont inscrits plusieurs thématiques au nombre desquelles on peut relever :

  • L’examen et adoption de la loi des finances initiale ;
  • L’organisation d’un symposium de renforcement des capacités des conseillers nationaux sur le processus constitutionnel ;
  • L’organisation du débat d’orientation constitutionnelle avec les Forces vives de la nation ;
  • Une séance de présentation du discours de politique générale du premier ministre :
  • Des missions d’enquête sur les questions de droits de l’homme ;
  • La poursuite des débats parlementaires sur les sujets prioritaires de la transition ;
  • Des séances de questions-réponses avec les départements ministériels dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale et l’évaluation des politiques publiques.

Fodé Soumah

Articles Similaires

TPI de Mafanco : Mory Nabé écope de 10 ans pour avoir mortellement battu sa femme, suite à une crise de jalousie

LEDJELY.COM

Emergence Mag Awards : liste des entreprises présélectionnées dans les catégories « Meilleure Banque commerciale de l’année » et « Femme Entrepreneure de l’année »

LEDJELY.COM

Sergueï Lavrov en visite à Bamako pour consolider le lien « crucial » avec le Mali

LEDJELY.COM

AN 1 DU CNT : le président de l’Assemblée législative du Burkina Faso répond à l’invitation de la Guinée

LEDJELY.COM

Justice : hommage à l’ancien ministre Me Bassirou Barry

LEDJELY.COM

Matoto : Mamadouba Tos et Morissanda Kouyaté participent à la journée de l’assainissement

LEDJELY.COM
Chargement....