Ledjely.com
Accueil » SYMPOSIUM : Aminata Kaba et Makalé Camara rendent hommage à Ahmed Kourouma
ActualitésMédiasSociété

SYMPOSIUM : Aminata Kaba et Makalé Camara rendent hommage à Ahmed Kourouma

A la suite de la mort d’Ahmed Kourouma, chroniqueur dans l’émission des GG du groupe Hadafo médias le lundi dernier, des suites de maladie, dans une clinique de la place, un hommage lui a été rendu ce jeudi 5 janvier à travers un symposium organisé au chapiteau By Issa par le groupe de médias. Un événement qui a réuni une belle brochette de personnalités du pays dont des membres du gouvernement, des hommes de médias, des responsables de partis politiques ainsi que le président du CNT.  

Ici, nous revenons les hommages rendus à notre confrère par la ministre de l’Information et de la Communication, Aminata Kaba, et par Makalé Camara, ancienne ministre et surtout responsable du parti FAN.

La ministre tout d’abord. Aminata Kaba après avoir présenté les condoléances à la famille du défunt, à ses anciens collaborateurs et à la presse guinéenne dans son ensemble, a admis qu’elle ne connaissait pas personnellement feu Ahmed Kourouma. « Mais tout ce que je retiens de cet homme, c’est son humilité. A chaque fois qu’on se rencontrait dans les cérémonies, je le trouvais très respectueux. Donc, lorsque j’écoute les témoignages disant qu’il était rebelle, il l’était peut-être dans son milieu professionnel mais il reste quand même très aimable », indique-t-elle. Peut-être, dit-elle, c’est le côté franc-parler de notre confrère qui lui a valu d’être qualifié de rebelle. Pourtant, « il est important d’avoir des gens qui ont un franc parlé et qui disent ce qu’ils pensent », indique la ministre. Aminata Kaba note également l’amour de la patrie qu’Ahmed Kourouma. Un amour qu’il ne cachait pas d’ailleurs, vu qu’il brodait la carte de la Guinée sur ses tenues.

Quant à Makalé Camara, elle trouve que si Ahmed s’est tu à jamais, sa voix demeure « audible à nous à notre conscience », dans la mesure où, dit-elle, « il aura marqué son temps et laissé des souvenirs aux Guinéens, il aura laissé des souvenirs aux politiques, aux médias ainsi qu’au peuple de Guinée ». La responsable, dans le cadre de son travail dans l’émission des GG notamment, aura été utile à la Guinée. Parce qu’une jeune démocratie en construction comme celle de la Guinée « a besoin de la presse pour interpeller les gouvernants, les politiques, les gestionnaires de la chose publique ». Dans ce registre-là, il a été d’autant plus utile à la Guinée qu’il « aimait la polémique, la dialectique.  C’était un débatteur et en même temps un contradicteur ». Il a quitté le monde des vivants, mais laisse « cet exemple d’expression libre, d’expression de son opinion pour que ce pays avance sur le chemin de la construction qui favorise tous les Guinéens ». Il est parti, mais aux yeux de Makalé Camara, il demeure « immortel, parce qu’en tant homme de plume et homme de presse, il laisse des traces et contribue à l’avancée démocratique de ce pays ».

Elle saisit également l’occasion pour inviter la presse à tenir bon et à ne céder ni à l’intimidation, ni à la tentation. « Ne reculez pas, exprimez-vous certes dans la déontologie, dans le respect et sans heurter les autres ; mais la vérité, elle doit être dite »

Après cette cérémonie d’hommage, le corps du défunt sera rapatrié à Paris auprès de sa famille biologique et de ces enfants pour son inhumation dans les jours à venir.

Aminata Camara

Articles Similaires

Mesures à propos des EPA, ce qu’il faut retenir

LEDJELY.COM

Education : les enseignants contractuels menacent d’aller en grève

LEDJELY.COM

Blaise Goumou demande à être libéré

LEDJELY.COM

Guinée : les membres statutaires accentuent la pression sur le CONOR

LEDJELY.COM

Urgent: le FNDC projette une manifestation le 16 février

LEDJELY.COM

Siguiri : un accident de la route coûte la vie à deux personnes

LEDJELY.COM
Chargement....