Ledjely.com
Accueil » SAMEDI D’ASSAINISSEMENT : Mamadouba Tos s’attaque au dépotoir sauvage de Matoto centre
ActualitésGuinée

SAMEDI D’ASSAINISSEMENT : Mamadouba Tos s’attaque au dépotoir sauvage de Matoto centre

Dans le cadre de la journée mensuelle d’assainissement de ce samedi 7 janvier 2023, le maire de la commune de Matoto, Mamadouba Tos Camara et une délégation constituée de membres de l’Agence nationale de l’assainissement et de la salubrité publique (ANASP) ont ciblé le dépotoir d’ordures situé dans le quartier Matoto. Dépotoir dont ils ont évacué les immondices. Un choix qui était guidé par le fait que le site était transformé en nid de bandits qui venaient notamment pour y consommer des stupéfiants.

« Le quartier a jugé nécessaire, avec le chargé d’opérations de l’assainissement de Matoto et l’appui de l’ANSP, de venir dégager ces immondices et prendre toute les décisions sécuritaires pour ne pas que les citoyens de ce quartier soient victimes des malfrats qui viennent consommer toutes sortes de stupéfiants », explique le maire de Matoto. Mamadouba Tos qui trouve que l’activité de l’assainissement est si bien ancrée chez les citoyens qu’elle en devient une routine. Il en veut pour preuve que la voirie publique serait toujours propre désormais. D’où d’ailleurs le choix porté sur le dépotoir auquel lui et sa délégation se sont attaqués ce samedi.

Or, Mamadouba Tos assure que la dynamique sera maintenant. D’autant les PME « à l’offensive dans les quartiers » vont pousser les citoyens s’adonner davantage à la culture de l’hygiène publique.  En tout état de cause, met-il en garde : « Quand nous constatons des tas d’ordures dans un quartier où dans un secteur, nous mènerons des enquêtes pour savoir ceux qui sont abonnés et ceux qui ne le sont pas. Et nous rendrons automatiquement ces derniers responsables de ces dépôts sauvages, parce que la logique voudrait que tous les citoyens s’abonnent aux PME »

Le président du conseil de quartier de Matoto centre se félicite de l’évacuation des ordures du dépotoir qui donnait à son quartier une réputation peu glorieuse. « Nous sommes vraiment satisfaits de cette initiative car l’être humain ne peut pas vivre avec les ordures ». Evoquant les risques de maladie pouvant découler de la promiscuité entre les humains et les immondices, Fodé Bangoura promet de veiller à l’application des nouvelles dispositions édictées par le maire. « La jeunesse et moi, nous avons pris toutes les dispositions pour ne plus que les citoyens versent les ordures ici et nous avons même prévu des poubelles. Donc, celui qu’on verra mettre les ordures on va te conduire directement à la gendarmerie », promet-il
Dans le cadre des prérogatives qui lui sont conférées, l’Agence nationale de l’assainissement et de salubrité publique (ANASP) « accompagne les communes à éliminer les points noirs et à faire vivre les citoyens de tous les quartiers dans un cadre de vie assaini », explique pour sa part l’assistant technique du Directeur général de l’ANASP. Sur la foi des témoignages des citoyens du quartier, Souleymane Touré indique que les immondices évacuées « ont fait plus de 20 ans ici ». Ce qui, selon lui, n’est pas sans conséquences en termes de délinquance, de consommation de stupéfiants et d’insécurité.

A préciser que la décision consacrant tous les premiers samedis du mois, journée d’assainissement, a pris effet le 23 juillet 2022.

Articles Similaires

APPEL D’OFFRES : la SONAP recherche des fournisseurs pour l’acquisition de 4 véhicules

LEDJELY.COM

JUSTICE : le TPI de Mafanco dresse le bilan 2022

LEDJELY.COM

STADE DE NONGO : l’Etat n’exclut pas la résiliation de la convention avec Antonio Souaré

LEDJELY.COM

Hadj 2023 : 10 000 places accordées à la Guinée

LEDJELY.COM

KOUROUSSA : un accident fait deux morts dans le district de Frakoun

LEDJELY.COM

TELECOMS : Ousmane Gaoual préside la c𝗼𝗻𝗳𝗲́𝗿𝗲𝗻𝗰𝗲 𝗱𝗲𝘀 p𝗼𝘀𝘁𝗲𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗘́𝘁𝗮𝘁𝘀 𝗱𝗲 𝗹’𝗔𝗳𝗿𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗱𝗲 𝗹’o𝘂𝗲𝘀𝘁

LEDJELY.COM
Chargement....