Ledjely.com
Accueil » Procès du 28 sept : Makanera Kaké renvoie dos-à-dos Toumba et Dadis
A la uneActualitésGuinéeJustice

Procès du 28 sept : Makanera Kaké renvoie dos-à-dos Toumba et Dadis

C’est ce qu’on appelle couper la poire en deux. C’est une sortie qui laisse un goût d’inachevé, tant on en attendait beaucoup. En effet, dans sa sortie de ce jeudi chez nos confrères de FIM FM, l’ancien ministre Alhousseine Makanera Kaké n’aura pas réussi à départager Aboubacar Sidiki Diakité et Moussa Dadis Camara qui s’affrontent devant le tribunal criminel de Dixinn, dans le cadre du procès sur les massacres du stade du 28 septembre. S’il ne croit pas à la thèse du complot mis en avant par le capitaine Moussa Dadis Camara, il ne croit pas non plus à celle de Toumba qui a prétendu que l’hélicoptère qui ramenait Sékouba Konaté de N’zérékoré à Conakry, le 28 septembre 2009, ait été victime de sabotage. Et à priori, il sait bien de quoi il parle, parce qu’il était lui-même à bord dudit hélico.

Moussa Dadis Camara, en partie, explique le complot dont il se dit avoir été victime par le déplacement effectué par Sékouba Konaté en région forestière le jour des massacres perpétrés dans l’enceinte du stade du 28 septembre. Curieux déplacement, à ses yeux, dans la mesure où lui Dadis ne l’aurait point ordonné. A l’inverse, son ex-aide de camp, Aboubacar Sidiki Diakité dit que l’atterrissage d’urgence de l’hélico au beau milieu d’un champ de riz à Faranah relevait d’une tentative d’assassinat contre Sékouba Konaté par le capitaine Moussa Dadis Camara. Ayant fait partie du groupe qui avait effectué le déplacement à bord de cet l’hélicoptère, le témoignage d’Alhousseine Makanera Kaké peut aider à séparer le vrai du faux. Et en ce sens, l’intervention de l’ancien ministre de ce jeudi chez nos confrères de FIM FM était attendue.

Mais à l’arrivée, on ne peut dire qu’on y voit plus clair. D’abord, Makanera Kaké n’avalise surtout pas la thèse du complot évoqué par Dadis. Parce que d’une part, même s’il n’en pas la preuve, il pense que l’ancien chef de la junte était au courant de ce déplacement. « Le 27 septembre, il était prévu une visite du président Dadis à Gueckedou. Il y avait eu des inondations là-bas et il fallait aller les soutenir. Donc, moi j’étais de la mission. C’est à la base militaire de Yimbaya que nous avons pris le départ », dit-il à l’appui de sa version. En outre, l’ancien ministre s’imagine mal que le capitaine Moussa Dadis Camara n’ait pas été au courant de cette visite, alors qu’en plus de lui, il y avait le ministre de la Défense, général Sékouba Konaté, le général Korka et même Papa Koly Kourouma. Par ailleurs, dit-il, « il y avait les pilotes, les gardes qui nous ont accompagnés et le fait que nous avons atterri dans des camps militaires ». Enfin, Alhousseine Makanera Kaké qui dit être revenu à Conakry après la journée du 28 septembre relate des scènes de violences que des militaires faisaient subir à des citoyens dans la banlieue de Conakry. Des scènes qui, à ses yeux, sont difficilement imputables à un éventuel complot derrière lequel se trouverait Alpha Condé.

Pour autant, il ne se laisse pas nécessairement embarquer par le récit que Toumba Diakité a lui-même fait des événements du 28 septembre. Peut-être pas tout le récit. Mais en particulier, il récuse la thèse de ce dernier selon laquelle en revenant de la région forestière l’hélico qui transportait Sékouba Konaté a été victime d’un « sabotage ». « C’est faux », martèle-t-il. Certes, l’engin a été contraint à un atterrissage d’urgence précisément à Faranah. Mais Makanera jure que c’était dû à des problèmes météorologiques. « Il y avait une forte averse. Heureusement que les pilotes étaient expérimentés ». Makanera ne valide pas non plus les propos de de ce prétendu ‘’agent secret’’ dont l’audio s’est opportunément retrouvé sur la toile et dont les avocats de Toumba ont évoqué le contenu à la barre. Pour l’ancien ministre, dans un procès à la dimension de celui sur les massacres du stade du 28 septembre, on doit faire montre d’un peu plus de rigueur. Autrement, ne pas prendre en compte des propos si légers qu’ils n’ont pas été recoupés et authentifiés.

Aminata Camara

Articles Similaires

‘’Commandant de régiment’’ : Toumba et Marcel chargent Dadis

LEDJELY.COM

Lutte contre la corruption : Alseny Farinta se défend de faire dans un « acharnement »

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : les confrontations vont-elles tourner en faveur de Moussa Dadis Camara ?

LEDJELY.COM

Bundesliga : Naby Keita et le Werder vers le divorce

LEDJELY.COM

Escalade au Moyen-Orient : un allié de fait aux juntes en Afrique

LEDJELY.COM

Paradoxe CNRD : Un an de plus pour soi, zéro jour de plus pour les conseils communaux

LEDJELY.COM
Chargement....