Ledjely.com
Accueil » Dialogue politique : Dansa Kourouma invite le PM à plus de réalisme
A la uneActualitésGuinéePolitique

Dialogue politique : Dansa Kourouma invite le PM à plus de réalisme

Récemment, le porte-parole du gouvernement à la faveur d’une conférence de presse qu’il co-animait avec le secrétaire général à la présidence de la République et le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, fermait la porte à l’idée de la réouverture du cadre de dialogue que réclament pourtant les partis membres du Quatuor. « Ce dialogue-là est derrière nous », martelait sèchement Ousmane Gaoual Diallo. Manifestement, le président du Conseil national de Transition (CNT) n’est pas tout à fait d’accord avec cette fermeté. Estimant que la mésentente avec ceux qui rechignent à se joindre au cadre de dialogue permanent est un « véritable ralentisseur de la progression d’une transition apaisée et réussie », Dr. Dansa Kourouma appelle tous les bords à faire montre de flexibilité et à consentir davantage d’efforts.

C’est d’abord à la frange de la classe politique et de la société civile qui n’avait pas pris part au récent cadre de dialogue tenu à Conakry que s’est adressé le président du CNT. Il les appelle à « rejoindre le cadre dialogue…afin qu’armés de bonne foi, collégialement et dans la sérénité citoyenne, nous trouvions, ensemble et inclusivement, les réponses pertinentes aux questions que soulèvent leurs réserves et préalables ».

Mais Dansa Kourouma s’adresse aussi au premier ministre, aux facilitatrices et à toutes les bonnes volontés. Il exhorte tout le monde à « s’investir davantage dans la recherche des voies et moyens de relever ce défi ». En effet, aux yeux du président du CNT, l’absence de l’ANAD, du RPG, du FNDC politique et d’une frange de la société civile autour de la table du dialogue est d’autant plus un défi qu’elle constitue un « véritable ralentisseur de la progression d’une transition apaisée et réussie, qu’ambitionnent les populations, qui ont itérativement affirmé le nécessaire besoin de stabilité, de paix et de développement ».

Ainsi donc, Dansa Kourouma serait plus réaliste que le gouvernement de Dr. Bernard Goumou au sujet du dialogue avec les principaux acteurs sociopolitiques. En tout cas, il l’invite à faire montre de plus de flexibilité.

Ledjely.com

Articles Similaires

Paradoxe CNRD : Un an de plus pour soi, zéro jour de plus pour les conseils communaux

LEDJELY.COM

Kankan : les bandits s’en prennent à un nouveau kiosque de transfert d’argent

LEDJELY.COM

Administration du territoire : Kissidougou accueille son 5ème préfet sous le CNRD

LEDJELY.COM

La Zakat : quel en est le bondement, à combien de kilos équivaut-elle et à qui la donner ?

LEDJELY.COM

Primature : les enseignants contractuels reçus par Bah Oury

LEDJELY.COM

Kourémalé : infertile, elle tente de voler un bébé et se fait arrêter

LEDJELY.COM
Chargement....