Ledjely.com

Accueil » DECLARATION : l’OGDH préoccupée par l’évolution du climat sociopolitique de la Transition
ActualitésGuinéePolitique

DECLARATION : l’OGDH préoccupée par l’évolution du climat sociopolitique de la Transition

Depuis le 05 septembre 2021, l’Organisation Guinéenne de Défense des Droits de l’Homme et du Citoyen (OGDH) suit avec beaucoup d’intérêt la conduite de la transition politique en cours en république de Guinée.

A ce titre, elle se félicite des différentes initiatives mise en route par le Comité National de Rassemblement pour le développement (CNRD) visant à améliorer le cadre de la gouvernance dans le but de l’amélioration des conditions de vie des populations guinéennes.

Cependant, l’OGDH reste très préoccupée par rapport à l’évolution du climat socio-politique. La montée en puissance des tensions entre les différents acteurs, parties prenantes de la transition, l’absence d’un cadre de dialogue consensuel inclusif pour discuter des questions essentielles devant permettre un retour rapide à lordre Constitutionnel ainsi que la restriction de l’espace civique et démocratique sont autant de constats qui confortent les inquiétudes de notre organisation.

L’OGDH voudrais rappeler que les principes de liberté, d’égalité et de participation restent les fondements essentiels de la démocratie ; si la mise en oeuvre de la démocratie demeure l’objectif final de la transition, conduite par le CNRD, l’absence d’un cadre formel et inclusif de concertation est incompréhensible.

C’est pourquoi, l’OGDH appelle l’ensemble des acteurs et le CNRD en particulier à prendre toutes les dispositions pour la construction et la consolidation d’un environnement socio-politique apaisé.

A cet effet, L’OGDH recommande :

  1. Au Président de la Transition, Colonel Mamadi DOUMBOUYA , la mise en place d’un cadre de dialogue inclusif, conformément à l’esprit de l’article 77 de la Charte de la transition et de garantir la liberté de manifestation conformément aux engagements internationaux de la Guinée en matière de droits humains;

  1. Aux forces vives de la Nation de privilégier pour toutes leurs revendications, le dialogue et la recherche du consensus ;

  1. A la CEDEAO, l’Union Africaine et aux Nations Unis d’aider et de soutenir

la mise en place d’un cadre de dialogue inclusif et consensuel pour un retour rapide à un Ordre Constitutionnel afin d’éviter que la Guinée ne retombe dans une crise politique dans une sous-région ouest africaine déjà en situation dinstabilité majeure .
Conakry, le 27 février 2023

LE BUREAU EXECUTIF NATIONAL

Articles Similaires

Fatoumata, au service de la santé des enfants de sa communauté

LEDJELY.COM

Journée mondiale de l’eau : une ressource inaccessible à de nombreux ménages en Guinée

LEDJELY.COM

Eliminatoires CAN U-23 : la Guinée accroche le Nigéria (0-0)

LEDJELY.COM

CONAKRY : La grande mosquée Fayçal enfin rouverte

LEDJELY.COM

Insolite : un proviseur gifle un enseignant à Kankan

LEDJELY.COM

CRIEF : la partie civile et le ministère public rejettent l’exception soulevée par la défense

LEDJELY.COM
Chargement....