Ledjely.com
Accueil » L’alliance RPG/FNDC, nouveauté des Forces Vives de Guinée (Version 2023)
A la uneActualitésGuinéePolitique

L’alliance RPG/FNDC, nouveauté des Forces Vives de Guinée (Version 2023)

La situation socio-politique de mon cher pays la Guinée, peut ressembler à un éternel recommencement. Les années passent et les choses se ressemblent étrangement.

La Une de l’actualité en ce lundi 27 février, c’est appel conjoint à manifester de six entités politiques et sociales sous le label « Force Vive de Guinée ».

Ce Label nous rappelle ces forces vives qui s’étaient opposées au Président Dadis, avec la suite que l’on connaît, notamment les évènements du 28 Septembre, du 3 décembre 2009 et plus tard de l’avènement d’Alpha CONDE au pouvoir.

Ce label nous rappelle aussi la tentative avortée de reconstitution des forces vives déjà, avec un lancement tambour battant le 2 juin 2022. Cette tentative n’a pas fait long feux notamment en raison des incompatibilités de valeurs, pensais-je, notamment entre le FNDC et le RPG. Ces valeurs semblent avoir évolué d’un côté comme de l’autre.

En effet, la nouveauté aujourd’hui, est bien l’association du RPG et du FNDC dans cette nouvelle alliance, mais ce qui n’est pas nouveau par contre, c’est que ce rapprochement est aussi un reniement de part et d’autre.

De fait, je me rappelle tout d’abord la fermeté avec laquelle le FNDC, notamment par la voix de son coordinateur avait rejeté toute idée de collaboration avec le RPG. Foniké Mengue déclarait ainsi dans l’émission ON Refait le Monde de Djoma Média du 18 mai 2022 : « Pour nous, au niveau du FNDC, on ne peut pas s’associer avec le RPG dans quoi que ce soit. Parce que si on s’est retrouvé dans cette transition, c’est de la faute du RPG, son Président et tous les membres de l’ancien Gouvernement. Vous avez vu ce que le RPG a fait ces derniers mois. […]. Si on a plus 99 morts, c’est à cause de ce RPG. Si on a des fosses communes à Nzérékoré, c’est à cause de ce RPG. Si nous on a été en prison, c’est à cause de ce RPG. Si Roger Bamba est mort en prison, c’est à cause de ce RPG. Notre combat, c’était contre les agissements de ce RPG. Aujourd’hui nous, on n’est pas prêt à s’associer avec le RPG pour quoi que ce soit, cela est clair. » CQFD

Ensuite Alhousseiny Makanera Kaké par exemple, éminent membre de l’alliance RPG arc – en ciel renchérissait dans la même émission mais en date du 6 juillet 2022 : « je voudrais profiter de votre antenne, pour m’adresser à mes collaborateurs de l’alliance. Si notre alliance fait quoi que ce soit avec le FNDC, je claque la porte le même jour ». Et le 15 août 2022, toujours dans ORLM, il rajoutait : « Moi je ne m’associerai jamais à tout ce qui est organisé par le FNDC. Et tout parti politique qui va s’associer à la manifestation du FNDC est un parti politique qui est hors la loi. »

Aujourd’hui, voir le RPG et le FNDC s’allier contre le CNRD, malgré ces déclarations, ce n’est certes pas très étonnant dans un pays où, de reniement en reniement, les luttes sociopolitiques n’ont pratiquement jamais mené directement à des succès contre les pouvoirs en place. Certainement en raison notamment d’une absence d’unité ou d’une unité de façade.

On se rappelle encore des repositionnements des différentes entités composant le FNDC (PADES, UFDG, etc. ) tout au long de la lutte contre le troisième mandat, du référendum de mars 2020 à la présidentielle d’octobre de la même année et de comment cela a finalement servi le régime d’alors.

On est donc en droit de se demander à qui profitera ce rapprochement. Au RPG, dont le leader espère encore revenir au pouvoir ? A l’UFDG, dont le leader espère un retour triomphal dans son pays et son élection à la tête de celui-ci ? Au FNDC qui selon des déclarations, ne souhaite que le respect de la démocratie.

Et d’ailleurs quels sont les objectifs des nouvelles forces vives de Guinée ?

A lire la récente déclaration du Président du RPG Alpha CONDE, l’objectif serait pour lui de « chasser ces gens-là du pouvoir ». Pour quoi faire ensuite ? Terminer son troisième mandat ? L’UFR et l’UFDG ne l’entendront pas de cette oreille.

En attendant, il ressort de leur déclaration conjointe que l’objectif n’est pas de chasser le CNRD du pouvoir mais bien de l’amener à respecter ses engagements du 5 septembre 2021.

Ainsi même en cas de succès de cette alliance, il y aura encore un dindon de la farce, et si l’on s’appuie sur l’histoire récente, ce ne sera pas le RPG qui est souvent sorti gagnant de ces manœuvres politiciennes au détriment de son meilleur ennemi l’UFDG ou de l’UFR (élection communale, présidentielle, etc).

Et le Peuple de Guinée dans tout ça ?

Baïla Amadou Traoré

Juriste, Chroniqueur

Articles Similaires

Urgent : Bah Oury nommé nouveau premier ministre

LEDJELY.COM

Crise en Guinée : un seul remède appelé ‘’humilité’’

LEDJELY.COM

Axe Lambanyi-Hamdallaye : la grève plutôt suivie

LEDJELY.COM

Grève générale : les travailleurs du secteur de la monnaie électronique observent le mot d’ordre

LEDJELY.COM

Grève générale : de la T7 à Enco 5, boutiques, magasins et banques fermés

LEDJELY.COM

Grève générale : la ville de Kankan au ralenti

LEDJELY.COM
Chargement....