Ledjely.com
Accueil » Economie : les activités des Grands moulins paralysées par une grève
A la uneActualitésEntrepriseGuinéeSociété

Economie : les activités des Grands moulins paralysées par une grève

Les travailleurs des Grands Moulins de Conakry (GMC), une usine de production de bouillon cube, située à Coronthie non loin du Petit Bateau, dans la commune de Kaloum, ont entamé ce jeudi 16 mars 2023, un mouvement de grève générale et illimitée. Un débrayage pour dénoncer, disent-ils, la précarité de leurs conditions de vie.  Le salaire qu’ils perçoivent depuis janvier 2020 serait particulièrement bas.

Devant l’usine, grandement mobilisés, les grévistes scandaient des slogans hostiles au directeur général, Ali Roumani. « A bas Ali Roumani!  Vive l’amélioration de nos conditions de vie ! Vive la victoire ! Vive GMC ! Ali zéro. Ali zéro. Roumani zéro.  A bas l’esprit divisionniste ! », les entendait-on crier à gorge déployée. Prenant d’assaut les locaux de l’entreprise, ils exigent des conditions de vie et de travail améliorées.

Une des accusations qu’ils portent le directeur général de l’entreprise, c’est le licenciement abusif. « Au début, nous étions au nombre de 400 personnes, mais à l’arrivée de monsieur Roumani, il a licencié arbitrairement plus de 250 personnes sans aucun règlement », indique Mamoudou Touré, premier secrétaire général de la délégation syndicale. Mamoudou Touré qui en profite pour demander le départ du directeur. D’autant que, poursuit le syndicaliste : « les 8 heures de travail sont respectées mais dans les conditions précaires. Celui qui fait 8 heures de travail n’a que 2 tickets de sortie dont 1 pour la pose et le second pour aller aux toilettes. »

En tout cas, pour l’heure, les travailleurs décident de l’arrêt des activités jusqu’à la satisfaction de leurs revendications. « Ils disent qu’ils n’ont pas peur des nouvelles autorités, que ces dernières leur sont acquises, qu’ils n’ont peur de rien. Donc, c’est à nos autorités de décider s’ils elles consentent à ce que ces gens continuent à nous manipuler à nous exploiter dans notre propre pays », dit un autre travailleur.

Les grévistes espèrent que les choses rentreront dans l’ordre d’ici au lundi prochain. A défaut, il est prévu que tous restent à la maison.

Fodé Soumah

Articles Similaires

MATAM : Badra Koné nommé président de la délégation spéciale

LEDJELY.COM

‘’Commandant de régiment’’ : Toumba et Marcel chargent Dadis

LEDJELY.COM

Lutte contre la corruption : Alseny Farinta se défend de faire dans un « acharnement »

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : les confrontations vont-elles tourner en faveur de Moussa Dadis Camara ?

LEDJELY.COM

Bundesliga : Naby Keita et le Werder vers le divorce

LEDJELY.COM

Escalade au Moyen-Orient : un allié de fait aux juntes en Afrique

LEDJELY.COM
Chargement....