Ledjely.com
Accueil » Téléphonie : le mouvement ‘’Boycott Orange’’ justifie sa bataille
A la uneActualitésGuinéeSociété

Téléphonie : le mouvement ‘’Boycott Orange’’ justifie sa bataille

Depuis quelques jours, il mène une véritable campagne via les réseaux sociaux. Mais ce mercredi 3 mai, le mouvement ‘’Boycott Orange’’ était devant la presse pour partager avec cette dernière le bien-fondé du combat qu’il a engagé contre l’opérateur de téléphonie.

Se présentant en défenseur des intérêts des consommateurs guinéens qui se feraient spolier par l’opérateur Orange Guinée, le mouvement ‘’Boycott Orange’’ accuse la société téléphonique de se faire tous les jours des milliards de profit sur le « dos des pauvres citoyens sous le regard silencieux de l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT) ». Faisant appel aux données de l’ARPT, le coordinateur du mouvement estime à 6 millions de d’abonnés à internet en Guinée. « Mais ces personnes ne jouissent malheureusement pas des avantages de cet outil », dénonce Oumar Farouk Kaba.

Au sujet des griefs que le mouvement impute à Orange Guinée, le coordinateur du mouvement a listé :

  • La surfacturation des offres de service;
  • La facturation au forfait et non au volume;
  • L’épuisement inopiné des forfaits internet;
  • Le coût exorbitant des forfaits internet;
  • Les frais élevés des transactions Orange Money (Dépôt/Retrait);
  • L’inaction de l’ARPT dans la défense des clients;
  • La non-publication du résultat de l’audit sur la facturation des opérateurs de téléphonie

De ces griefs, découlent tout naturellement des recommandations qui sont :

  • L’instauration d’un meilleur tarif d’appel ;
  • Assoir la facturation des forfaits internet sur la durée de validité ;
  • Assoir la facturation des pass internet sur le volume et non sur le forfait ;
  • Disponibiliser à moindre des forfaits internet à durée illimité et à moindre coût ;
  • Baisse considérable du coût des forfaits internet en tenant compte du PIB guinéen ;
  • Réduire les frais de transaction Orange money ;
  • Publier sans délai les résultats de l’audit sur la facturation des opérateurs de téléphonie ;
  • Rendre opérationnel Guinée Télécom

Pour la satisfaction de ces revendications, la coordination du mouvement maintient la dynamique du mot d’ordre du boycott des services d’Orange Guinée. A propos, les journées de Jeudi sont déclarées ‘’Journée sans Orange’’. Ce, jusqu’à nouvel ordre. De même, un sit-in est envisagé. Et même la constitution en partie civile, en vue d’actions judiciaires pour amener la société à réparer les dommages causés sur les clients.

Mais aucune de ces actions ne saurait aboutir si elle n’est pas soutenue par les populations. D’où l’appel que le mouvement lance notamment aux personnalités du pays y compris les artistes, les footballeurs, les activistes de la société civile, à associer leurs images à la campagne pour booster celle-ci.

Aminata Camara

Articles Similaires

Lutte contre la poliomyélite : Sekouba Bambino sensibilise à la vaccination

LEDJELY.COM

Retour à l’ordre constitutionnel : l’ANAD dénonce le « renoncement aux engagements »

LEDJELY.COM

Les Zawaguis : le ministre de la Culture rend hommage à feue Valé Kéba et s’engage pour Maman Hélène, la seule vivante du groupe

LEDJELY.COM

Kaloum : Mamadou Cifo Ké Touré rejoint les siens

LEDJELY.COM

Épidémie de diphtérie en Guinée : la communauté se mobilise pour la vaccination des enfants

LEDJELY.COM

Cifo Kètouré en prison : Michel Balamou fustige l’humiliation de l’enseignant

LEDJELY.COM
Chargement....