Ledjely.com
Accueil » Téléphonie : des pourparlers engagés entre l’ARPT et le mouvement ‘’Boycott Orange’’
A la uneGuinéeSociété

Téléphonie : des pourparlers engagés entre l’ARPT et le mouvement ‘’Boycott Orange’’

A la suite du cri de cœur lancé par le mouvement ‘’Boycott Orange’’ pour notamment dénoncer ce qu’il assimile à des « abus » de la part de l’opérateur téléphonique, hier mardi 16 mai, une rencontre s’est tenue entre l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) et la coordination du mouvement. Une rencontre qui s’inscrit dans le cadre de discussions sollicitées par le régulateur, alors même que les mécontents des services de Orange Guinée prévoyaient un sit-in devant les locaux de l’instance de régulation.

A l’issue de la rencontre, le coordinateur du mouvement ‘’Boycott Orange’’ explique d’abord le contexte des échanges avec l’ARPT : « Bien que  nous acceptons la main tendue de l’ARPT, on avait prévu un sit-in ce mardi pour une manifestation pacifique qui consistait à ce que nous exprimions notre ras-le-bol devant l’autorité régulatrice des postes et télécommunications. Mais au final, on a été contacté par l’ARPT, notamment par le directeur lui-même qui nous a adressé une lettre dans laquelle il nous demandait de surseoir au sit-in afin de donner une chance à la négociation et aux pourparlers. Ils nous ont demandé de nous présenter à la rencontre, en lieu et place du sit-in », explique Oumar Farouk Kaba.

Et à l’en croire, sans être naïf, il y des raisons d’espérer.  « Nous avons brandi toutes nos revendications et notre constat sur la tarification, sur la surfacturation et sur la cherté de l’internet. Ça été une discussion très houleuse. Ceci dit, ils nous ont tout d’abord dit qu’un comité de réflexion sera mis en place à compter d’aujourd’hui pour trouver une solution à ce problème », note-t-il.

Pour l’instant, il n’y aucun acquis à capitaliser. Mais la tendance est positive, selon le coordinateur du mouvement : « Je pense que le simple fait de nous accorder le temps, de nous écouter, c’est déjà un très bon pas. Parce qu’il y a plus 2 ans que ce mouvement existe, ils n’ont jamais prêté une oreille attentive à notre cri de cœur en tant qu’autorité régulatrice. Mais aujourd’hui, ils nous ont appelés pour entendre réellement ce qui se passe ».

Toutefois, le mouvement n’entend pas relâcher la pression. Tout au contraire, il sollicite de ses membres que le mot d’ordre de boycott se poursuive jusqu’à la satisfaction des revendications.

Aminata Camara

Articles Similaires

Lutte contre la corruption : Alseny Farinta se défend de faire dans un « acharnement »

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : les confrontations vont-elles tourner en faveur de Moussa Dadis Camara ?

LEDJELY.COM

Bundesliga : Naby Keita et le Werder vers le divorce

LEDJELY.COM

Escalade au Moyen-Orient : un allié de fait aux juntes en Afrique

LEDJELY.COM

Paradoxe CNRD : Un an de plus pour soi, zéro jour de plus pour les conseils communaux

LEDJELY.COM

Kankan : les bandits s’en prennent à un nouveau kiosque de transfert d’argent

LEDJELY.COM
Chargement....