Ledjely.com
Accueil » Université Sonfonia: Thabo Mbeki échange de son idée de « renaissance africaine » avec les étudiants
A la uneActualitésAfriqueGuinéePolitique

Université Sonfonia: Thabo Mbeki échange de son idée de “renaissance africaine” avec les étudiants

En séjour de travail en Guinée, l’ancien président sud-africain et les membres de sa fondation étaient ce vendredi 26 mai devant les étudiants de l’université général Lansana Conté de Sonfonia. Objectif : leur parler du projet ” Africa Renaissance”

Devant les étudiants très mobilisés, c’est Siba N’zatioula Grovogui qui s’est d’abord exprimé. Selon lui, la renaissance africaine ”’African Renaissance ” tel que formulée par le président Thabo Mbeki, a pour but de promouvoir la cohésion sociale, la stabilité politique, le développement économique et rendre à l’Afrique sa place d’honneur sur la scène internationale. Il exhorte par la suite tout le monde à rejoindre cette idée de renaissance africaine.  « La renaissance africaine ne pourra pas avoir lieu si les gens de culture, de sciences, de l’art ne se joignent pas. Ce n’est pas seulement une opposition économique et politique, c’est une opposition scientifique. Aujourd’hui, les autres sont à l’âge de l’intelligence artificielle. Où sera l’Afrique demain ? Nous devons soutenir ça en tant que société. Le panafricanisme n’a pas commencé comme un projet d’État, il ne sera pas achevé comme un projet d’État. C’est un projet de société. Le président Mbeki en a fait la fondation », a déclaré le Pr. Grovogui.

Quant à lui, l’ancien président sud-africain donne un aperçu de ce qu’il entend par son concept de renaissance africaine. « Quand nous parlons de la renaissance africaine, la première question qu’on se pose, c’est qui sommes-nous ? Si vous êtes Français et que votre domicile est à Paris, cela n’a rien à voir avec la renaissance. Nous devons faire attention à toutes ces choses. Et ce que nous enseignons à nos enfants n’est pas tout à fait correct. Comment on peut retrouver notre identité d’être fier d’être africain. C’est le premier point qu’on a soulevé sur le problème de la conscience », dit-il

Thabo Mbeki soutient que la renaissance africaine doit nous apprendre à nous gouverner nous-mêmes et de façon correcte. « Et les questions qui s’y attachent, on doit les répondre de façon pratique. Il s’agit justement de la prise de conscience. Ce n’est pas seulement dans les spéculations et les désirs … Mais de façon concrète pour pouvoir les réaliser. Notre tâche c’est d’éduquer les populations africaines pour qu’ensemble on définisse ce que ça veut dire de se gouverner nous-mêmes. C’est un défi important pour la renaissance africaine ».

Fodé Soumah

Articles Similaires

Gabon : l’expérience de Dr Dansa Kourouma sollicitée pour l’élaboration de la nouvelle constitution

LEDJELY.COM

Kankan : plus de 12 000 candidats passent le bac

LEDJELY.COM

Matam : le général Amara Camara lance les premières épreuves du BAC

LEDJELY.COM

Baccalauréat : Bah Oury donne le coup d’envoi à Labé

LEDJELY.COM

Fermeture des média : le droit à l’information et au travail violé

LEDJELY.COM

Culture : l’artiste Mory Djely est mort à Paris à 56 ans

LEDJELY.COM
Chargement....