Ledjely.com
Accueil » Kankan : la foudre emporte un vieil homme d’une soixantaine d’années
ActualitésGuinéeHaute-GuinéeSociété

Kankan : la foudre emporte un vieil homme d’une soixantaine d’années

Une forte pluie accompagnée d’une tornade s’est abattue la nuit dernière dans la commune urbaine de Kankan. Conséquence, flaques d’eau et boue tapissaient plusieurs quartiers de la commune urbaine sillonnés ce lundi par le correspondant du Djely. Au-delà, un vieil homme d’une soixantaine d’années a été emporté par la foudre.  

La victime habitait quartier Senkefera 1.  Marié, il était père de deux enfants. Sa belle-sœur a raconté les circonstances de sa mort. « Quand la pluie a commencé, mon beau-frère nous a dit de faire rentrer les objets. Et c’est pendant qu’on était affairés à ça que la foudre a frappé avec une force indescriptible. J’ai été moi-même électrocutée, mon corps tremblait de tout son long. Mais lui il en est mort subitement. Les fils d’installation du courant accrochés à notre bâtiment ont tous pris feu. Nous avons pu contenir le feu, mais mon beau, lui, ne s’est plus réveillé », a relaté Aicha Diakité.

Mory Konaté – c’est le nom du défunt – était très apprécié dans son quartier. Fatoumata Kaba, une voisine garde de lui sa foi singulière en Dieu. « C’était un monsieur qui craignait Dieu, il aimait tout le monde et était très sociable. Je suis sa voisine, mon mari est malade depuis 10 ans, mais il s’est occupé de nous comme ses propres parents », a-t-elle témoigné. Elle a confié en outre que feu Mory Konaté laisse des « enfants très pauvres, avec personne pour s’en occuper. La nourriture qui a été préparée aujourd’hui pour sa cérémonie funèbre, Dieu seul sait comment elle a été obtenue ».

Le fils aîné du défunt, âgé de seulement 13 ans, envisage son avenir avec incertitude. « Je suis élève en classe de 5ème année à l’école privée la Carmel. Je suis le premier fils de mon père, aujourd’hui il est décédé. Je ne sais pas qui va désormais financer mes études et s’occuper de ma mère », a témoigné avec un brin d’inquiétude, Bangaly Konaté

Le défunt a rejoint sa dernière demeure ce lundi matin au cimetière du quartier où il résidait depuis longtemps. Précipitation qui, en soi, en dit suffisamment sur le statut du défunt.

Michel Yaradouno, Kankan pour ledjely.com 

Articles Similaires

Gabon : l’expérience de Dr Dansa Kourouma sollicitée pour l’élaboration de la nouvelle constitution

LEDJELY.COM

Kankan : plus de 12 000 candidats passent le bac

LEDJELY.COM

Matam : le général Amara Camara lance les premières épreuves du BAC

LEDJELY.COM

Fermeture des média : le droit à l’information et au travail violé

LEDJELY.COM

Culture : l’artiste Mory Djely est mort à Paris à 56 ans

LEDJELY.COM

CAN 2025 : la compétition se jouera en hiver

LEDJELY.COM
Chargement....