Ledjely.com
Accueil » Gouvernance : le PM confronté à nouveau à la question de la déclaration du patrimoine
A la uneActualitésGuinéePolitique

Gouvernance : le PM confronté à nouveau à la question de la déclaration du patrimoine

 La question relative à la déclaration des biens des membres du CNRD et du gouvernement a encore ressurgi sur le chemin du chef du gouvernement. Cette fois-ci, c’est à l’occasion de son passage dans le tout premier numéro du nouveau programme ‘’Le Gouvernement vous écoute’’, diffusé sur la télévision nationale, que le chef du gouvernement a été interpellé sur le sujet. Et comme il s’y est toujours pris, Bernard Goumou a répondu : « il n’est mentionné nulle part que les membres du gouvernement ou les hauts fonctionnaires ont l’obligation de déclarer leurs biens ».

Si cet argument a souvent été perçu comme étant plutôt léger, le chef du gouvernement, lui, y tient néanmoins. Ainsi, insistant sur le fait que l’obligation de déclaration de patrimoine ne figure nulle part dans la charte de la transition, le PM estime qu’en voulant modifier cette charte pour y introduire les dispositions relatives à la déclaration des biens, cela risque d’ouvrir une boite de pandore. « Si le CNRD ou le gouvernement veut procéder à la modification de cette charte pour inclure la déclaration des biens, vous allez voir que ça va aller dans tous les sens et il y aura des mauvaises interprétations », note-t-il en effet.

Cela, étant, avec la prestation de serment exigée du président de la Transition, de tous ses collaborateurs, il démontre son attachement à la gestion rigoureuse de la chose publique, selon Bernard Goumou.  « Pour nous, c’est un acte moral et également il y a un document où vous signez pour vous désengager vis-à-vis de l’intérêt de toutes les sociétés où vous avez des actions. Je pense que ça ce n’est pas à négliger », estime le locataire du Palais de la Colombe.

Bernard Goumou pense que la déclaration des biens, en soi, n’est d’aucune garantie contre la dilapidation des ressources. En guise de preuve, il rappelle que l’ancienne constitution le prévoyait. « Mais est-ce que cela a servi à quelque chose », s’interroge-t-il ? En effet, selon lui, en dépit de l’existence de cette disposition, des immeubles ont poussé dans la capitale guinéenne sans que l’Etat ne sache qui les a faits. Aussi, révèle-t-il, des sommes de près de 30 millions ou de 20 millions de dollars ont été retrouvées dans des comptes des fonctionnaires.

En somme, dit-il, la déclaration des biens, en soi ne sert pas à grand-chose. « Il faut pouvoir évaluer et donner les moyens de contrôler. C’est pourquoi d’ailleurs on est en train de faire l’identification unique. Ça sert à quoi ? Si vous avez deux, trois ou quatre comptes avec votre carte d’identité, on peut le savoir », propose le premier ministre, Bernard Goumou.

Aliou Nasta

Articles Similaires

Tabaski : le bilan révèle trois morts

LEDJELY.COM

Mamaya: l’occasion de bonnes affaires pour les groupements féminins

LEDJELY.COM

TPI de Kaloum : Ibrahima Tawel Camara et Djènè Diaby condamnés à 8 mois d’emprisonnement assortis de 7 mois de sursis

LEDJELY.COM

Mamaya de Kankan – Kania Soli : le sentiment d’une mission accomplie, la perspective de duplication dans chaque région…

LEDJELY.COM

Education : Naby Keïta s’engage avec l’UNICEF pour la promotion des droits de l’enfant

LEDJELY.COM

Ibrahima Tawel Camara : « Nous ignorions qu’on était retransmis par Guineematin »

LEDJELY.COM
Chargement....