Ledjely.com
Accueil » L’UNICEF lutte contre la propagation des maladies hydriques suite aux inondations
ActualitésPublireportage

L’UNICEF lutte contre la propagation des maladies hydriques suite aux inondations

De nombreuses familles ont été affectées par des inondations dans la préfecture de Coyah. UNICEF soutient le Gouvernement guinéen pour réduire le risque de propagation des maladies hydriques. 

Les inondations survenant en Guinée ont des conséquences dévastatrices sur la population, entraînant des pertes en vies humaines, des déplacements massifs et la destruction d’infrastructures et de biens. Parmi les groupes les plus vulnérables, les enfants sont particulièrement exposés aux ravages des intempéries. Ils font face à un éventail de menaces, allant de la noyade aux épidémies en passant par le manque d’accès à l’eau potable, la malnutrition, la perturbation de leur éducation et la violence.

Ces inondations amplifient la propagation des principaux facteurs de mortalité infantile tels que la malnutrition, le paludisme, le choléra et la diarrhée. En 2022, des inondations dévastatrices ont touché au moins 27,7 millions d’enfants dans 27 pays du monde.

Un exemple récent des effets néfastes de ces inondations s’est produit lors du week-end du 5 et 6 août 2023, où la préfecture de Coyah a été durement frappée par des précipitations intenses. Les cours d’eau Sarinka et Kitima ont débordé, provoquant des inondations dévastatrices.

Le week-end du 5 et 6 août 2023, la préfecture de Coyah a subi de fortes précipitations engendrant des inondations dues au débordement des cours d’eau Sarinka et Kitima. Près de 48 460 personnes ont été touchées, 300 maisons ont été endommagées ou détruites, et environ 31 500 individus ont été contraints de quitter leur domicile à cause de ces intempéries.

Ces inondations ont perturbé l’approvisionnement en eau et les systèmes d’assainissement pour la population locale. Dans ce contexte, l’UNICEF, en tant que chef de file du cluster WASH (Eau, Assainissement et Hygiène) en Guinée, a travaillé en étroite collaboration avec l’Agence Nationale de Gestion des Urgences et Catastrophes Humanitaires (ANGUCH), ainsi qu’avec d’autres agences des Nations Unies telles que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et la Croix-Rouge Guinéenne. Leur objectif immédiat a été d’identifier et de prévenir tout risque de propagation d’épidémies liées à des maladies hydriques, comme le choléra.

Les mesures clé entreprises comprennent des campagnes de sensibilisation pour informer la population des pratiques d’hygiène et de traitement de l’eau essentielles. Ces séances sont cruciales pour éviter la propagation de maladies dans une situation post-inondation. De plus, des actions ont été menées pour désinfecter 1 619 points d’eau, garantissant leur utilisation sans risque pour les familles. Près de 500 fosses septiques sont en cours de vidange afin de prévenir d’éventuels problèmes sanitaires supplémentaires. Du matériel vital a également été distribué, notamment 24 000 flacons de chlore destinés à désinfecter 9 600 mètres cube d’eau, une quantité suffisante pour approvisionner 2 006 ménages pendant deux mois. En complément, 21 000 morceaux de savon ont été fournis pour encourager les bonnes pratiques d’hygiène.

L’objectif global de ces efforts est de garantir un accès continu à de l’eau de qualité, à des installations sanitaires adéquates et à des systèmes d’assainissement performants. Cela vise à améliorer les conditions de vie des populations touchées et à assurer la sécurité et la fonctionnalité des établissements de soins de santé et d’enseignement pour les enfants.

Félix Ackebo, Représentant de l’UNICEF en Guinée, souligne que l’UNICEF explore d’autres domaines d’intervention, notamment l’éducation, la nutrition et la protection de l’enfance, dans le but de fournir une réponse globale à cette catastrophe. « Notre objectif est de collaborer étroitement avec tous nos partenaires, y compris les Partenaires Technique et Financier de ces secteurs, pour une intervention efficace. »

Chaque jour, l’UNICEF travaille en étroite collaboration avec le gouvernement guinéen pour garantir le respect et la protection des droits de tous les enfants, même en période de crise ou d’urgence.

Unicef Guinée

Articles Similaires

Mamaya: l’occasion de bonnes affaires pour les groupements féminins

LEDJELY.COM

TPI de Kaloum : Ibrahima Tawel Camara et Djènè Diaby condamnés à 8 mois d’emprisonnement assortis de 7 mois de sursis

LEDJELY.COM

Mamaya de Kankan – Kania Soli : le sentiment d’une mission accomplie, la perspective de duplication dans chaque région…

LEDJELY.COM

Education : Naby Keïta s’engage avec l’UNICEF pour la promotion des droits de l’enfant

LEDJELY.COM

Ibrahima Tawel Camara : « Nous ignorions qu’on était retransmis par Guineematin »

LEDJELY.COM

Youssouf Konaté, sage de Kankan : « S’il y a entente entre Peuls et Malinkés, … »

LEDJELY.COM
Chargement....