Ledjely.com
Accueil » Guinée : Louopou Lamah fait le tour des magasins pour s’assurer de la disponibilité des denrées alimentaires
A la uneActualités

Guinée : Louopou Lamah fait le tour des magasins pour s’assurer de la disponibilité des denrées alimentaires

Avec la crise de carburant que la Guinée vit depuis quelques jours, à la suite de l’incendie du dépôt de carburant de Kaloum, il y a des risques de ruptures de stock des denrées alimentaires sur le marché. Ce qui à son tour, pourrait entrainer un renchérissement des prix de ces denrées. Et c’est parce que cette perspective la préoccupe que la ministre du Commerce, de l’Industrie et des petites et moyennes Entreprises, a fait le tour d’un certain nombre de magasins dans différents marchés de Conakry, le mardi 26 décembre. Louopou Lamah était accompagnée des cadres de son département. 

Le déplacement de la ministre a concerné une quinzaine d’entrepôts sur un périple qui partait du port autonome de Conakry au grand marché de Madina, en passant Matam.  Ainsi, dans des silos du port autonome de Conakry, la ministre a trouvé un stock de 42.000 tonnes de blé. À l’usine des Grands Moulins de Conakry, 30.000 tonnes étaient également stockées. « Il y a une quantité suffisante pour une durée de quatre mois. Il y a aussi d’autres bateaux qui sont déjà en route. Donc il n’y aura pas de rupture », rassure Kamal Daamoun, responsable de silos portuaires de Grand Moulin de Conakry.

Dans les entrepôts des denrées de première nécessité, le constat restait également le même. Le stock est suffisant. « Chaque fois qu’il y a crise, nous avons des représentants que nous envoyons pour aller vendre directement à la population. Donc il y a suffisamment », rassure Michael Barry, importateur d’oignons.

« Chaque jour, on a à peu près 18 à 25 camions qui sortent. Même pour le carburant, c’est le gouvernement même qui nous a aidé à en voir pour que nos camions puissent ravitailler de Conakry à l’intérieur du pays », renchérit Mamadou Bhoye Barry, importateur de riz.

Même s’il y a une disponibilité suffisante en denrées alimentaires, depuis l’incendie de Kaloum, il y a une certaine crainte quant à une éventuelle augmentation des prix de ces denrées de première nécessité. Mais là aussi, Ibrahima Sory Condé, importateur de riz rassure : « on est même en train de penser comment réduire les prix. On n’a donc aucune intention d’augmenter les prix. Soyez en rassurés ».

« Du point de vue de rythme d’approvisionnement, il faut que les consommateurs sachent qu’il y a trois niveaux d’application du prix mais le prix sur lequel on veille, c’est le prix plafond », indique la ministre du commerce.

Aliou Nasta

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « Si tu ne pries pas dans ta propre langue, c’est que tu n’as pas prié »

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM
Chargement....