Ledjely.com
Accueil » Incendie : UNICEF apporte une aide d’urgence aux familles
ActualitésPublireportage

Incendie : UNICEF apporte une aide d’urgence aux familles

En appui au Gouvernement guinéen, UNICEF soutient les nombreuses familles qui ont été affectées par l’incendie d’un dépôt d’hydrocarbures à Conakry.

La nuit du 17 au 18 décembre 2023 a été marquée par un incendie majeur dans le principal dépôt d’hydrocarbures de la société publique guinéenne de pétrole, situé dans le quartier de Kaloum à Conakry. Cette tragédie a entraîné des pertes en vies humaines, des blessés et d’importants dégâts matériels, impactant profondément la vie des enfants. Au 25 décembre 2023, le bilan se chiffre à 11 075 personnes touchées, comprenant 1 993 enfants de moins de 5 ans et 221 femmes enceintes. On déplore 24 décès et 420 personnes blessées.

” Ma maison est détruite, nous n’avons plus de vêtements, pas d’endroit où dormir et pas d’électricité. Je ne peux plus regarder mes dessins animés à la télévision “, raconte Ibrahim, âgé de 4 ans.

Cette catastrophe a profondément affecté les enfants, contraints à fuir en pleine nuit leur lieu d’habitation pour échapper aux flammes et à une épaisse fumée noire. De nombreux enfants ont été temporairement séparés de leurs familles, mais la plupart sont désormais réunis avec leurs proches. L’UNICEF a soutenu la mobilisation de 18 travailleurs sociaux pour l’accompagnement psychosocial des familles sinistrées, en particulier pour prendre en charge 74 enfants non accompagnés et/ou séparés de leurs proches et faciliter le placement en famille d’accueil de 5 enfants dont les parents sont hospitalisés en soins intensifs à l’hôpital Donka de Conakry.

Certains enfants expliquent qu’ils n’ont plus d’uniformes scolaires, ni de livres et de cahiers pour pouvoir étudier. “ Quand je dormais avec ma mère dans la chambre, nous avons entendu un grand bruit, nous sommes sortis et nous avons vu le feu. Maintenant, on dort au bord de la mer, vous voyez mon école est complètement cassée, je ne sais pas comment je vais pouvoir étudier, ” explique Moussa, 10 ans.

Les dégâts occasionnés par l’explosion des cuves d’hydrocarbures ont également affecté les établissements scolaires du quartier, notamment le collège et le lycée 28 septembre, situés à moins de 200 mètres du dépôt. Cette situation a entraîné la privation de près de 1000 enfants de leurs écoles.

Maraima, 45 ans, résidant dans le quartier où a eu lieu l’explosion explique : ” Nous avons entendu quelque chose exploser, comme un gros caillou qui tombe, de la fumée nous est tombée dessus et notre toit s’est ensuite effondré sur nous. Nous n’avons plus rien. “ Son voisin, Daouda, 28 ans, ajoute que dans sa maison trois personnes ont été hospitalisées : ” Ma maman et deux enfants ont été touchés à cause de l’explosion. “

Suite à cet événement, 40 % des sinistrés ont rencontré des difficultés liées à l’accès à l’eau potable et à l’indisponibilité d’infrastructures sanitaires. 393 points d’eau et 744 latrines ne sont plus fonctionnels. Afin de réduire le risque potentiel d’épidémies de maladies hydriques, telles que le choléra, et pour répondre aux besoins immédiats de la population touchée, l’UNICEF a assuré la fourniture d’eau potable en installant 4 cuves d’une capacité de 40 m3 et mis en place des infrastructures d’assainissement avec l’installation de 17 toilettes. De plus, des kits d’hygiène comprenant 3 600 morceaux de savon, 1 200 bidons, des sceaux, 450 kilos de HTH (chlore), 900 flacons de Sur’Eau (purificateur d’eau) et 50 kits de lavage des mains ont été distribués à 2 200 personnes.

En réponse à cette catastrophe, l’UNICEF a rapidement alloué des fonds d’urgence s’élevant à 155 000 USD pour soutenir le Gouvernement guinéen dans la fourniture d’eau potable, la mise en place d’infrastructures d’assainissement et la distribution de kits d’hygiène aux familles touchées. Par ailleurs, l’UNICEF a mobilisé des travailleurs sociaux pour assurer l’accompagnement psychosocial des sinistrés, en mettant un accent particulier sur la prise en charge des enfants non accompagnés et/ou séparés de leurs proches, ainsi que le placement en famille d’accueil des enfants ayant leurs parents hospitalisés.

UNICEF Guinée

Articles Similaires

Axe Lambanyi-Hamdallaye : la grève plutôt suivie

LEDJELY.COM

Grève générale : les travailleurs du secteur de la monnaie électronique observent le mot d’ordre

LEDJELY.COM

Grève générale : de la T7 à Enco 5, boutiques, magasins et banques fermés

LEDJELY.COM

Grève générale : la ville de Kankan au ralenti

LEDJELY.COM

Grève générale : les activités paralysées le long de l’autoroute Fidel Castro

LEDJELY.COM

Grève générale : banques et assurances fermées, circulation paralysée sur l’axe Sonfonia-Kipé

LEDJELY.COM
Chargement....