Ledjely.com
Accueil » Isto Keïra : « Le 28 septembre, j’ai passé toute la journée à la maison »
A la uneActualités

Isto Keïra : « Le 28 septembre, j’ai passé toute la journée à la maison »

Le défilé des témoins se poursuit devant le tribunal criminel devant lequel se tient le procès du 28 septembre. Après la déposition, hier, de l’ancienne recrue de Kaléah, Mamadi Soumaoro, ce mercredi, c’est l’ancien des Sports au moment des faits, Fodé Isto Keïra, qui est la barre. Mais il dit ne pas connaître grand-chose des évènements horribles perpétrés le 28 septembre 2009 au stade de Conakry, vu qu’il était à son domicile toute la journée.  

Membres du gouvernement Kabinet Komara au moment des faits, Isto Keïra a fait partie de la délégation qui a accompagné Moussa Dadis Camara à Labé. Il en est revenu le 27 septembre au soir, comme tous les autres. Certes, il était au courant de la manifestation par les Forces vives de la Nation. Mais vu que la journée du 28 septembre était déclarée fériée, chômée et payée, dit-il : « Je suis resté chez moi toute la journée. C’est à travers les ondes que j’ai été informé des massacres perpétrés au stade du 28 septembre. Ce que je déplore ici. Nous avons été informés que les militaires ont fait irruption au stade du 28 septembre   Je n’ai pas vécu les événements du 28 septembre, donc je ne peux pas dire que c’est Paul ou Pierre qui a été au stade, puisque je suis resté à la maison toute la journée. Je ne peux pas dire ici que j’ai vécu ces événements ».

La pelouse même du stade du 28 septembre, l’ancien ministre dit n’y être retourné que 10 jours après le massacre odieux. Et c’était dans le cadre des préparatifs d’un match entre la Guinée et le Burkina Faso. Et, précise-t-il, il était accompagné d’une équipe multimédia. Mais 10 jours après, les marques du drame étaient encore perceptibles dans l’enceinte du stade. « Je me suis rendu au stade avec une équipe multimédia pour venir constater les faits, malheureusement la FIFA et la CAF nous ont notifié que le match qui était prévu ne pouvait plus avoir lieu en Guinée, suite aux événements survenus au stade du 28 septembre et que désormais le match sera délocalisé à Accra. J’avais d’abord demandé au Directeur du stade Ibrahima Sory Keïta dit Petit Sory, que tout reste en place, bien que je ne suis pas un homme de droit ou un spécialiste de police judiciaire ou scientifique (…) j’ai également instruit qu’il ne touche à rien et c’est ce qui fût fait. Quand nous nous sommes rendus au stade, ce que nous avons vu c’était un spectacle désolant. Parce que j’ai vu des paires de chaussures éparpillées, des sachets de plastique un peu partout sur la pelouse. Les portillons étaient défoncés, les deux cabines de reportage endommagée et la presse a fait écho de tout ce que nous avons vu », relate Fodéba Isto Keïra.

Il retient en outre que dans la soirée du 28 septembre, s’est tenue une « rencontre gouvernementale à l’initiative du premier ministre Kabinet Komara, pour faire le briefing de ce qui s’était passé au stade, en présence du président Dadis. Ce, dans une atmosphère morose, de tristesse et de calme. Le président a procédé à la mise en place des commissions qui vont s’occuper des cas de blessés et de décès sachant que c’était une première en Guinée ».

Aminata Camara

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « Si tu ne pries pas dans ta propre langue, c’est que tu n’as pas prié »

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM
Chargement....