Ledjely.com
Accueil » A N’Zérékoré, les femmes s’engagent dans la lutte contre la Polio
Actualités

A N’Zérékoré, les femmes s’engagent dans la lutte contre la Polio

Une épidémie de polio sévit en Guinée, les partenaires de la GPEI ainsi que l’UNICEF apportent leur soutien aux agents de santé.

Dans une petite salle du centre de santé situé au cœur de N’Zérékoré, en Guinée, huit femmes vêtues de huit blouses blanches immaculées attendent patiemment les mères qui viennent les voir pour faire vacciner leurs enfants. “Nous vaccinons une centaine d’enfants par semaine”, explique l’une d’entre elles. « Surtout le lundi. Hier, c’était une quarantaine » , ajoute une autre.

© UNICEF Guinée/Le Lijour
Les agents de santé du centre de santé de Nzérékoré vaccinent les enfants contre la polio et d’autres antigènes. Ils sensibilisent également les parents à l’importance de la vaccination de leurs enfants.

Le vaccin contre la polio : un geste vital

Dans le cadre de la vaccination de routine, la clinique administre le vaccin antipoliomyélitique qui permet de sauver des vies. D’une grande simplicité, il se compose de deux petites gouttes qui ressemblent à de l’eau, à l’exception du goût. Mais la Guinée est actuellement confrontée à une épidémie de polio en raison du faible taux de vaccination dans certaines localités.

© UNICEF Guinée/Le Lijour
Les agents de santé du centre de santé de Nzérékoré vaccinent les enfants contre la polio et d’autres antigènes. Ils sensibilisent également les parents à l’importance de la vaccination de leurs enfants

“En Guinée, le vaccin est administré quatre fois : à la naissance, à 45 jours, puis à 10 et 14 semaines” , explique l’un des agents de santé. ” Dans cette région, les enfants non vaccinés sont relativement rares, en revanche, ils ne sont pas complètement vaccinés. Certaines mères refusant le vaccin ou l’omettent attaquant “.

© UNICEF Guinée/Le Lijour
Dose de vaccin contre la poliomyélite, Nzérékoré, Guinée

” J’ai eu trois mois de retard pour la vaccination de mes jumeaux “, raconte Fatoumata, ” parce que j’ai dû me rendre à Kouné et je ne suis jamais passée au centre de santé “. Il y a quelques jours, une petite équipe de mobilisateurs sociaux a frappé à sa porte pour lui rappeler son retard. ” Je suis donc allée au centre de santé dès que j’ai eu le temps “, dit-elle. ” Je veux faire vacciner mes enfants, je sais que cela permet de prévenir des maladies dangereuses. “

© UNICEF Guinée/Le Lijour
Ayuba reçoit un vaccin contre la polio

Surmonter la géographie de la Guinée

Les zones reculées présentent également des problèmes pour l’acheminement des vaccins importants. Ces flacons vitaux sont principalement transportés par la route jusqu’à la région de N’zérékoré, un voyage qui peut durer jusqu’à deux jours éprouvants. Même lorsque les vaccins arrivent enfin, rien ne garantit qu’ils parviennent à temps à leurs destinataires. De nombreux villages isolés ne sont accessibles qu’à pied ou, au mieux, à vélo ou à moto.

© UNICEF Guinée/Le Lijour
Les agents de santé du centre de santé de Nzérékoré s’engagent dans la vaccination des enfants contre la polio ainsi que d’autres maladies, tout en profitant de cette occasion pour sensibiliser les parents à l’importance cruciale de la vaccination pour leurs enfants

“Ces difficultés de transport affectent gravement la chaîne du froid” , le système chargé de maintenir les vaccins à une température optimale lorsqu’ils sont transportés d’un endroit à l’autre, explique un agent de santé. Dans ces conditions difficiles, certaines communautés isolées ne reçoivent tout simplement jamais de doses de vaccin.

© UNICEF Guinée/Le Lijour
Une équipe de vaccinateurs se rend à moto dans une communauté, où elle vaccine les enfants contre la polio

Faire disparaître la poliomyélite de la Guinée.

Tous ces défis ont contribué à la flambée de la poliomyélite qui sévit actuellement et qui a commencé à Siguiri. Mais l’UNICEF, en collaboration avec le gouvernement guinéen et les partenaires de l’Initiative Mondiale pour l’Éradication de la Poliomyélite, a lancé un effort concerté pour immuniser tous les enfants contre la polio qui n’ont pas été totalement vaccinés et pour atteindre ceux qui n’ont pas encore reçu de doses de vaccin. 

© UNICEF Guinée/Le Lijour
Ebielia, avec son bébé Pierre sur le dos, vaccin des enfants contre la polio

Pour cette initiative vitale, l’UNICEF et l’OMS forment et déploient des équipes supplémentaires de mobilisateurs sociaux et de vaccinateurs, tout en continuant à fournir des doses de vaccin grâce à l’Initiative Mondiale pour l’Éradication de la Poliomyélite, afin de faire disparaître la poliomyélite de la Guinée.


© UNICEF Guinée/Le Lijour
Ebielia, avec son bébé Pierre sur le dos, vaccin des enfants contre la polio

En 2003, le gouvernement guinéen et les partenaires de l’Initiative Mondiale pour l’Éradication de la Poliomyélite, notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Rotary International, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), la Fondation Bill et Melinda Gates et Gavi, l’Alliance du vaccin, ont lancé une campagne nationale de vaccination visant à immuniser plus de 3 millions d’enfants de moins de cinq ans contre la polio.

UNICEF Guinée

Articles Similaires

L’ancien premier ministre, Dr. Bernard Goumou, de retour à Conakry

LEDJELY.COM

Assemblée de la CGEGUI : certains membres crient à l’exclusion

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : la Défense critique le schéma de la « confrontation »

LEDJELY.COM

Naby Keïta : la sanction tombe !

LEDJELY.COM

Humanitaire : Unicef accompagne un concert de Sékouba Bambino dédié aux indigents

LEDJELY.COM

Enseignement pré-universitaire : le ministère dévoile le calendrier des examens de fin d’année

LEDJELY.COM
Chargement....