Ledjely.com
Accueil » Economie ; le CNT s’élève contre la faible capacité d’absorption des fonds
A la uneActualités

Economie ; le CNT s’élève contre la faible capacité d’absorption des fonds

La Guinée ne souffre pas que de la rareté des ressources. Elle est surtout confrontée à une faible capacité du potentiel des ressources à sa disposition. La situation est telle que le Conseil national de la Transition (CNT) s’en est récemment préoccupé. Au vu du décalage abyssal entre les accords de prêt qu’il a ratifiés et la faible exécution de ces derniers, le président de l’organe de la Transition trouve qu’il est impératif que les membres du gouvernement fournissent des explications.

Le débat a germé en marge de la plénière de la semaine dernière consacrée à l’examen et à l’adoption des accords de prêt relatifs respectivement au financement de la mise en œuvre du West Africa Digital Integration Program d’un montant de 60 millions de dollars et au projet d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement en milieu rural, dans les régions de la Moyenne et Haute Guinée de 40 millions de dollars US. Des gros montants que l’on annonce au gré des plénières, mais sans que cela ne se traduise sur le terrain. « Nous avons ratifié plus d’un milliard de dollars de prêt, mais nous ne constatons rien sur le terrain », s’insurge ainsi le conseiller Mamadi Fonfo Camara. « C’est une préoccupation pour nous. Nous constatons que les accords ne font que s’accumuler et les réalisations sur le terrain ne sont pas visibles », renchérit Abdoulaye Keïta, le président de la commission spéciale de suivi et du contrôle de la mise en œuvre des accords.

Cette préoccupation, le président du CNT la partage lui-même. Au point que Dr Dansa Kourouma dit en avoir saisi le colonel Mamadi Doumbouya à propos. L’idée, selon le président de l’organe législatif de la Transition est que les membres du gouvernement « nous expliquent ce taux très faible de réalisation des accords que nous avons pourtant examinés avec beaucoup d’enthousiasme ». En guise d’illustration, Dr. Dansa Kourouma souligne : « A propos de la route Labé-Mali, on a posé beaucoup de conditionnalités de départ avant d’approuver cet accord, c’est regrettable que le taux de décaissement soit encore à zéro, c’est inacceptable ».

D’ailleurs, l’on nous apprend qu’au cours de la semaine prochaine qui commence, une plénière exclusivement consacrée à ces accords ratifiés est programmé par le CNT.

N’Famoussa SIBY 

Articles Similaires

SONAP : la ‘’construction de nouveaux dépôts pétroliers’’, la priorité de Moussa Cissé

LEDJELY.COM

Concert Audace : un événement musical incontournable à ne pas manquer !

LEDJELY.COM

Conakry : une importante quantité de la drogue Kush saisie par les services spéciaux

LEDJELY.COM

Aminata Conté vs Charles Wright : la journaliste et le médecin obtiennent la mise en liberté

LEDJELY.COM

Maintien de “Bill Gates” en prison : “c’est un acharnement”, proteste son avocat

LEDJELY.COM

Musèlement de la presse : les acteurs vont demander une rencontre avec le général Doumbouya

LEDJELY.COM
Chargement....