Ledjely.com
Accueil » Siguiri : découverte des corps mutilés de trois sœurs en pleine brousse à Norassoba
A la uneActualités

Siguiri : découverte des corps mutilés de trois sœurs en pleine brousse à Norassoba

Portées disparues depuis le dimanche 31 mars 2024, ce sont finalement les corps de trois fillettes de même mère qui ont été retrouvés hier mercredi 3 avril 2024 en plein cœur de la brousse dans le district de Tassiliman, dans la sous-préfecture de Norassoba. Au vu des mutilations que les pauvres victimes avaient subies, la piste d’un crime rituel n’est pas à écarter. Mais les enquêtes qui ont déjà démarré pourraient en dire davantage.  

Après trois jours de recherches intenses menées par tous les citoyens de Tassilliman, ces fillettes ont été finalement retrouvées hier en pleine brousse. Déjà, leurs corps étaient en état de décomposition. Mais en plus, on nous rapporte que leurs corps portaient les traces de mutilations tout aussi atroces qu’horribles. En effet, leurs langues étaient coupées et leurs yeux avaient été crevés. Ce qui témoigne de la douleur qu’elles ont endurée. Au téléphone, Daouda Kallé, infirmier d’Etat, décrit l’état dans lequel on a trouvé les corps.  « J’ai remarqué que les yeux de ces trois corps étaient totalement enlevés et leurs langues coupées. Il y avait aussi un couteau pointé dans le dos de la plus grande et les nerfs de ses bras et pieds étaient tous sectionnés. En plus, là où les corps ont été retrouvés, ce n’est pas là-bas le crime s’est produit. Vu l’état des corps, on ne pouvait plus les envoyer au village. La décision de les enterrer sur place a été prise », explique-t-il.

Les sources rapportent que les enquêtes seraient en train de progresser. « Il y a des soupçons qui planent sur plusieurs personnes, mais celui qui est le plus suspecté a été arrêté.  Parce que dès que les enfants ont disparu, il a aussitôt disparu du village. Ses explications prouvent qu’il en sait quelque chose. D’ailleurs l’endroit qu’il a indiqué, c’est là-bas les corps ont été retrouvés. Il a été mis à la disposition des autorités pour des fins d’enquête approfondie », a fait savoir Mamadou Bobo Kallé, proche des victimes.

Michel Yaradouno, Kankan pour ledjely.com 

Articles Similaires

L’ancien premier ministre, Dr. Bernard Goumou, de retour à Conakry

LEDJELY.COM

Assemblée de la CGEGUI : certains membres crient à l’exclusion

LEDJELY.COM

Tribune : Crise de moralité, cancer de la Guinée 

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : la Défense critique le schéma de la « confrontation »

LEDJELY.COM

Naby Keïta : la sanction tombe !

LEDJELY.COM

Humanitaire : Unicef accompagne un concert de Sékouba Bambino dédié aux indigents

LEDJELY.COM
Chargement....