Ledjely.com
Accueil » COYAH | REFUS DU PORT DE MASQUE : le préfet lance un ultimatum jusqu’au 4 juin
A la une Actualités Basse-Guinée Coronavirus Société

COYAH | REFUS DU PORT DE MASQUE : le préfet lance un ultimatum jusqu’au 4 juin

 

A Coyah, après les événements meurtriers du 12 mai dernier, de nombreux citoyens refusent de porter leurs masques, pourtant obligatoire comme partout en Guinée depuis le 18 avril 2020, pour lutter contre la propagation de la COVID-19. Mais à compter du jeudi prochain, 4 juin, la sanction prévue contre les récalcitrants sera appliquée.

Ils se verront ainsi infligés une amende de 30 000 francs guinéens. L’annonce a été faite ce lundi 1er juin par le préfet Aziz Diop au sortir d’une rencontre avec le comité de sages et de paix et les présidents des 19 quartiers de la commune urbaine de Coyah.

Dans son intervention, Aziz Diop a attiré particulièrement l’attention des populations de Soumbouyah en leur expliquant que la pandémie de coronavirus est en train de sévir dans la préfecture. Il a déclaré que la décision de faire appliquer la sanction contre ceux qui vont refuser de porter le masque a été prise à l’unanimité. « A partir du jeudi 4 juin matin, quiconque ne porte pas de masque sera arrêté et soumis au paiement de 30 000 francs guinéens. Il faut que cette pandémie soit circonscrite à Coyah », a-t-il justifié.

S’agissant des violences meurtrières qui ont secoué Coyah centre et la préfecture de Maneah, le 12 mai dernier, lors d’une manifestation des populations contre la mise en place d’un barrage sanitaire à Friguiady, Aziz Diop espère que justice sera rendue. « Les enquêtes se poursuivent. J’attends leurs résultats. Le gouvernement a donné des instructions pour que tous les éléments de preuve soient établis et, conséquemment, il prendra ses responsabilités. La justice aussi doit faire son travail », a-t-il déclaré.

Reste à savoir si le jeudi matin les citoyens de Coyah se soumettrons tous à l’obligation de porter un masque avant de sortir de leurs maisons ou si le préfet prolongera son ultimatum. Affaire à suivre…

Balla Yombouno

Articles Similaires

Pour Mamadou Sylla, la CRIEF n’est pas compétente à juger le dossier de sa société, Futurelec Holding

LEDJELY.COM

PENDAISONS DU 25 JANVIER 1971 : les familles des victimes demandent au colonel Mamadi Doumbouya d’ouvrir les fosses communes

LEDJELY.COM

MACENTA : des lourdes peines prononcées dans le procès des affrontements intercommunautaires !

LEDJELY.COM

Boke : Important communiqué de la société UMS suite à la reprise des activités

LEDJELY.COM

PENDAISONS DU 25 JANVIER : « C’est aux bourreaux de nous demander pardon »

LEDJELY.COM

Nommé président du CNT, Dr Dansa Kourouma promet « un travail digne d’un patriote »

LEDJELY.COM
Chargement....