Ledjely.com
Accueil » GUINÉE/COVID-19 : les prisonniers éligibles à la libération vont attendre les résultats de leur test
A la une Actualités Justice Societé

GUINÉE/COVID-19 : les prisonniers éligibles à la libération vont attendre les résultats de leur test

Les prisonniers ayant commis des infractions mineures et purgé la moitié de leurs peines  éligibles à la libération suite à la grâce du président Alpha Condé devront encore attendre avant de quitter leurs cellules. Pour cause, les résultats du dépistage de la population carcérale ne sont pas encore disponibles. Si les détenus de la prison centrale de Kindia ont été dépistés, près de la moitié de celle de Conakry n’ont pas encore dépistés, à en croire les statistiques annoncées par Sékou Keita, chargé de communication du ministère de la Justice.

« La Guinée a pris en compte ces doléances des structures de défense des droits de l’homme dès les premières heures du coronavirus. Le ministère de la Justice a demandé à sa direction nationale de l’administration pénitentiaire de mettre en place une commission technique pour déterminer les critères de libération. L’inspection générale, les deux parquets de Conakry et Kankan et l’ensemble des régisseurs des maisons d’arrêt étaient présents. Les critères étaient très simples : ne peuvent être libérés que ceux qui ont eu à faire des infractions mineures et qui ont purgé la moitié de leurs peines. Sont écartés de liberté, tous détenus d’infractions liées à la drogue, à l’assassinat, au viol… Alors la commission s’est penchée sur ces critères. Et une semaine après, les premières réunions dont le Garde des sceaux a reçu le rapport, on a constaté deux cas de COVID-19 au sein de la maison centrale de Conakry. Quand on a eu deux cas, le cabinet s’est réuni pour pousser la réflexion. C’est ainsi que le Garde des sceaux a lancé l’opération de dépistage de l’ensemble des détenus des différentes maisons d’arrêt il y a de cela un peu plus d’un mois. Ce qui nous a permis aujourd’hui de dépister 856 détenus à la maison centrale de Conakry (sur une population carcérale de plus de 1 450 personnes), contre 352 à Kindia, pour un résultat total de nombre de cas positifs de 8 à Conakry et 33 à Kindia. Nous avons souhaité faire cette opération de dépistage, à la suite de laquelle, on va faire la part des choses. Ceux qui vont être déclarés positifs on va les admettre au sein des deux hôpitaux et nous allons exécuter le projet qui est déjà acquis par Monsieur le Président de la République. En clair, nous n’allons pas libéré des gens qui n’ont pas été testé, y compris ceux qui ont fini de purger leurs peines. Ces derniers ne peuvent être libérés qu’après réception des résultats. S’ils sont déclarés positifs, ils ont deux choix : soit être admis au sein de la maison centrale, à défaut directement dans l’une des structures de prise en charge », a indiqué Sékou Keita au cours d’une intervention ce matin dans les Grandes gueules.

A lire  KANKAN/SABADOU BARANAMA : le défi de la vaccination des enfants

Hawa Bah

Articles Similaires

MALI : enfin, un président de Transition !

LEDJELY.COM

LUTTE CONTRE LE COVID-19 ET CAMPAGNE ELECTORALE : 1,2 million de masques distribués aux partis en lice

LEDJELY.COM

Le Chef de Village PRAC, Youssouf Sampil, investi le 20 septembre 2020 à Baro, Parrain de la Fondation Malick CONDÉ

LEDJELY.COM

COVID-19: un cadre de réponse multisectorielle pour une Guinée résiliente et tournée vers l’émergence (Communiqué SNU)

LEDJELY.COM

PRESIDENTIELLE 2020 : Bouffonnerie du roi nègre

LEDJELY.COM

COVID-19 : Alpha Condé cède aux pressions des étudiants et des opérateurs culturels

LEDJELY.COM
Chargement....