Ledjely.com
Accueil » CONAKRY : deux hommes accusés de viol, arrêtés
A la une Actualités Faits-divers Société

CONAKRY : deux hommes accusés de viol, arrêtés

Mis aux arrêts il y a quelques jours dans la haute banlieue de Conakry, deux présumés violeurs ont été présentés ce lundi 13 juillet 2020 par l’Office de protection du genre, de l’enfance et des mœurs (OPROGEM). Le premier accusé est un homme de 22 ans, qui aurait reconnu les faits qui lui sont reprochés tandis que le deuxième âgé de 32 ans a nié les accusations portées contre lui.

Présentant ces présumés violeurs à la presse, Keita Idrissa, capitaine de police en service au commissariat central de Dixinn, a expliqué que « pour le premier cas, il s’agit d’un cas de viol sur une mineure de 12 ans dont nous avons été saisi depuis le jeudi passé aux environs de 23 heures dans le quartier de Belle vue Ecole. Saisi du dossier, on a interpellé le présumé auteur, âgé de 32 ans, pêcheur de profession et domicilié à Boulbinet. Interrogé, il n’a pas reconnu les faits alors que le dossier médical confirme qu’il y a eu effectivement un attouchement, qu’il y a donc un cas de viol. Dans les heures qui suivent, il sera transféré au TPI de Dixinn pour son jugement ».

Pour le deuxième accusé, le viol se serait produit à Simbaya le 9 juillet dernier sur une fille qui était parti puiser de l’eau. Le commissaire Henry Faques, chef du département protection genre et enfance au niveau de l’OPROGEM a expliqué que « c’est une fille de 9 ans qui a été victime de viol dans la commune de Matoto commis par un jeune homme de 22 ans, maçon de profession et célibataire. Le dossier, une fois référé à la médecine légale qui a confirmé le cas de viol sur la fille. Mais ce qui est important dans cet état de fait, c’est que le présumé auteur a reconnu les faits qui lui sont reprochés et expliqué comment il a commis l’acte, avec des regrets par rapport à ce qu’il a fait. Il sera présenté à monsieur le procureur », a-t-il annoncé.

Interrogé, l’accusé a reconnu les faits. « J’avais l’orgasme et la fille m’a trouvé dans les latrines. Et quand elle a descendu sa culotte, j’ai aussi descendu la mienne… Ce jour, personne notamment ses parents n’est venu pour se plaindre. Mais quelques jours après, j’ai été arrêté. C’est ma première fois de faire ce genre de chose » a assuré le jeune homme.

Mais l’autre accusé, marié et père de 8 enfants, a fermement nié les faits qui lui sont reprochés ; bien que les rapports médicaux établis par le médecin légiste l’accusent. « Je quittais le port de Boulbinet avec des poissons quand j’ai trouvé la fille arrêtée à la Belle-vue. Elle a soudain pris mon pantalon, j’ai jeté sa main et lui ai demandé ce qui n’allait pas. Elle a dit que c’est moi qui l’ai  violée. Pourtant, je ne suis pas l’auteur » de son viol.

Balla Yombouno

Articles Similaires

COVID-19 : le test PCR ou la carte de vaccination exigé à la rentrée et à la sortie de toutes les préfectures

LEDJELY.COM

KANKAN : les conséquences de l’augmentation des prix des produits pétroliers déjà ressenties dans le secteur du transport

LEDJELY.COM

RN KOUROUSSA-KANKAN : une citerne se renverse, les citoyens se ruent vers le carburant

LEDJELY.COM

Le Barça annonce le départ de Lionel Messi

LEDJELY.COM

BOKÉ : portée disparue depuis lundi dernier, M’Mahawa Bangoura a été retrouvée morte

LEDJELY.COM

GUINEE : la flambée du Covid-19 met la région forestière sous pression

LEDJELY.COM
Chargement....