Ledjely.com
Accueil » IBRAHIMA DIALLO : « Nous sommes ouverts au dialogue, mais pas au détriment des principes démocratiques »
A la une Actualités Guinée Politique Societé

IBRAHIMA DIALLO : « Nous sommes ouverts au dialogue, mais pas au détriment des principes démocratiques »

Depuis hier, lundi, certains passages de l’interview que le coordinateur du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a accordée à Jeune Afrique suscitent des vives réactions sur les réseaux sociaux et dans certains médias. Dans cette interview, Abdourahmane Sano a déclaré entre autres : « On ne peut pas vouloir le principe de démocratie sans être animé par l’esprit de dialogue. Nous sommes un mouvement pacifique, et le dialogue fait partie de l’un de nos principes fondamentaux. Des désaccords subsisteront, notamment sur la question du troisième mandat, mais, dans la situation dans laquelle se trouve le pays, nous devons nous réunir autour d’une table« .

Dans ces propos, si certains citoyens y voient un assouplissement du ton de la part du leader du mouvement anti-troisième mandat, d’autres vont plus loin en accusant M. Sano de vouloir céder face au régime du président Alpha Condé dans le bras de fer autour de l’adoption d’une nouvelle constitution et surtout la volonté des partisans du chef de l’Etat guinéen de le faire réélire pour un nouveau mandat de six ans.

Face à la polémique suscitée par cette sortie médiatique du coordinateur de FNDC, Ibrahima Diallo tient à apporter des précisions. Selon le responsable des opérations du mouvement contacté par Ledjely.com, les opposants à la nouvelle constitution ont toujours été ouverts au dialogue, mais à condition que les principes démocratiques ne soient pas remis en question.

A lire  MAFANCO : les enseignants du SLECG devront prendre leur mal en patience

« Beaucoup n’ont pas eu la chance de lire l’intégralité de l’interview sur Jeune Afrique parce qu’il faut être abonné pour avoir accès à tout le contenu. Mais il y a des sites d’informations qui ont bricolé un peu partout pour pouvoir prendre ce qui les intéresse. Le coordonnateur a réaffirmé la position du FNDC dans cet article que le FNDC est ouvert au dialogue, et le dialogue est nécessaire mais pas au détriment des principes démocratiques. Je voudrais vous rappeler qu’il y a un mois de cela, nous avons eu un échange virtuel avec la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest, ndlr), les Nations-Unies et l’Union africaine par rapport au dialogue. La position du FNDC n’a jamais changé. Si vous avez eu la chance de lire le contenu de cet article, le coordinateur a réaffirmé la position du FNDC, ce qu’on a réaffirmé à la communauté internationale et en public : nous sommes ouverts au dialogue mais pas au détriment des principes démocratiques, et donc pas pour accompagner Monsieur Alpha Condé à briguer son troisième mandat. Aujourd’hui, nous savons que Monsieur Alpha Condé lui-même a besoin d’une garantie de sortie honorable du pouvoir. S’il veut négocier le fait qu’il ne soit plus poursuivi pour les crimes qu’il a commis, je pense qu’il en a intérêt. C’est pourquoi le FNDC en tant que structure responsable est ouverte au dialogue pour discuter de toutes ces questions« , explique Ibrahima Diallo, le responsable des opérations du FNDC.

Hawa Bah

Articles Similaires

EDUCATION : la digitalisation, une réforme nécessaire dans l’organisation des examens

LEDJELY.COM

PRESIDENTIELLE 2020 : un sondage annonce jusqu’à 86 % de participation à Conakry

LEDJELY.COM

Suite à l’interdiction de sa manifestation, le FNDC « maintient sa marche sous la forme de résistance »

LEDJELY.COM

KANKAN : quand la politique devient un refuge pour les diplômés sans emploi

LEDJELY.COM

Benaouda Lebdai – « Les Écumes de la rancœur » de Yamoussa Sidibé

LEDJELY.COM

INSÉCURITÉ/SANOYAH-KM36 : deux personnes tuées par des hommes armés

LEDJELY.COM
Chargement....