Ledjely.com
Accueil » TRIBUNAL DE DIXINN : face-à-face tendu entre Foniké Menguè et Sidy Souleymane N’diaye
A la une Actualités Politique Société

TRIBUNAL DE DIXINN : face-à-face tendu entre Foniké Menguè et Sidy Souleymane N’diaye

Oumar Sylla alias Foniké Mengué est de nouveau ce jeudi à la barre au tribunal de première instance de Dixinn.  Poursuivi pour les chefs d’accusation de menace de violence ou de mort par la mise à la disposition d’autrui d’informations de nature à troubler la sécurité publique et divulgation de fausses informations, il a eu un face-à-face particulièrement tendu avec le procureur général, Sidy Souleymane N’diaye.

A la barre, Foniké Menguè dit n’avoir publié aucune fausse information. Mais Alphonse Charles Wright, le juge, fait remarquer à son intention : « j’ai écouté les propos que vous avez tenus dans l’émission des GG (un talkshow sur Espace FM, ndlr) où le journaliste pose la question sur les violences survenues à N’zérékoré.  Nous vous avons entendu la dernière fois brandir des menaces – et cela est à prendre au sérieux – demandant à la population de descendre dans la rue. Vous avez exactement dit : « Trop c’est trop, cela montre que le président Alpha Condé veut mettre en marche son plan machiavélique »

Et justement, le procureur Sidy Souleymane N’diaye demande au prévenu le sens du terme « machiavélique ». « Je n’ai pas de réponse pour ça maintenant », répond Foniké Menguè.

« Et pourtant, dans les GG, vous avez eu des réponses« , lui rappelle le procureur. Aucune réplique, de la part de l’accusé.

 Et c’est le procureur qui pose une autre question. « C’est quoi le combat du FNDC », demande-t-il ?

Réponse de Foniké : « le procureur connaît le combat du FNDC qui est de lutter contre le 3ème mandat du Pr Alpha Condé »

« Qu’est-ce que vous appelez 3ème mandat », relance le procureur ?

Oumar Sylla répond : « Vous en savez mieux que moi. Nous connaissons tous aujourd’hui que le président a tripatouillé notre constitution, il veut briguer un 3ème mandat et vous le savez bien monsieur le procureur … »

Le procureur abandonne alors ce thème pour attaquer un autre. Il demande notamment si l’accusé a les preuves que c’est l’armée qui tue. Le prévenu ne se laisse pas démonter. Il répond : « C’est l’armée qui tue des Guinéens et je l’assume ». En guise de preuves, il évoque des « documents que les camarades ont produits et qui se trouvent avec le président du tribunal et le procureur ».

Le procureur s’empresse de réfuter : « ces documents ne sont pas dans la procédure » :

Et c’est au président du tribunal d’intervenir pour trancher. « Cette pièce a été produite dans le cadre de la défense du prévenu », dit-il.   

Foniké Mengué en aura profité pour lancer un message au chef de l’Etat. « Monsieur Alpha Condé doit se limiter à ses deux mandats et le troisième n’est pas valable pour lui. Il n’y a aucune différence entre un coup d’État militaire et un coup d’Etat constitutionnel »

Mais pour le procureur, la confusion ne doit pas avoir sa place. « Il n’y a pas eu de coup d’État constitutionnel mais l’adoption d’une nouvelle constitution ».

En tout état de cause, fait remarquer l’activiste du FNDC : « le jour où le professeur Alpha Condé abandonnera son projet de troisième, le FNDC mettra fin à son combat ».

Balla Yombouno, depuis le tribunal de Dixinn 

Articles Similaires

COTE D’IVOIRE : une rencontre, une comédie

LEDJELY.COM

CONAKRY : des inondations dans plusieurs quartiers suite à des pluies diluviennes

LEDJELY.COM

NONGO : un bar très connu sommé d’arrêter toute activité

LEDJELY.COM

Foniké Menguè retourne en prison, après son évacuation sanitaire à Ignace Deen

LEDJELY.COM

CLIMAT : l’ambassadeur de la Grande-Bretagne en Guinée échange avec des journalistes sur la COP26

LEDJELY.COM

GUINÉE : nouvelle évacuation sanitaire de Foniké Menguè

LEDJELY.COM
Chargement....