Ledjely.com

Accueil » TRIBUNAL DE DIXINN : face-à-face tendu entre Foniké Menguè et Sidy Souleymane N’diaye
A la une Actualités Politique Société

TRIBUNAL DE DIXINN : face-à-face tendu entre Foniké Menguè et Sidy Souleymane N’diaye

Oumar Sylla alias Foniké Mengué est de nouveau ce jeudi à la barre au tribunal de première instance de Dixinn.  Poursuivi pour les chefs d’accusation de menace de violence ou de mort par la mise à la disposition d’autrui d’informations de nature à troubler la sécurité publique et divulgation de fausses informations, il a eu un face-à-face particulièrement tendu avec le procureur général, Sidy Souleymane N’diaye.

A la barre, Foniké Menguè dit n’avoir publié aucune fausse information. Mais Alphonse Charles Wright, le juge, fait remarquer à son intention : « j’ai écouté les propos que vous avez tenus dans l’émission des GG (un talkshow sur Espace FM, ndlr) où le journaliste pose la question sur les violences survenues à N’zérékoré.  Nous vous avons entendu la dernière fois brandir des menaces – et cela est à prendre au sérieux – demandant à la population de descendre dans la rue. Vous avez exactement dit : « Trop c’est trop, cela montre que le président Alpha Condé veut mettre en marche son plan machiavélique »

Et justement, le procureur Sidy Souleymane N’diaye demande au prévenu le sens du terme « machiavélique ». « Je n’ai pas de réponse pour ça maintenant », répond Foniké Menguè.

« Et pourtant, dans les GG, vous avez eu des réponses« , lui rappelle le procureur. Aucune réplique, de la part de l’accusé.

 Et c’est le procureur qui pose une autre question. « C’est quoi le combat du FNDC », demande-t-il ?

Réponse de Foniké : « le procureur connaît le combat du FNDC qui est de lutter contre le 3ème mandat du Pr Alpha Condé »

« Qu’est-ce que vous appelez 3ème mandat », relance le procureur ?

Oumar Sylla répond : « Vous en savez mieux que moi. Nous connaissons tous aujourd’hui que le président a tripatouillé notre constitution, il veut briguer un 3ème mandat et vous le savez bien monsieur le procureur … »

Le procureur abandonne alors ce thème pour attaquer un autre. Il demande notamment si l’accusé a les preuves que c’est l’armée qui tue. Le prévenu ne se laisse pas démonter. Il répond : « C’est l’armée qui tue des Guinéens et je l’assume ». En guise de preuves, il évoque des « documents que les camarades ont produits et qui se trouvent avec le président du tribunal et le procureur ».

Le procureur s’empresse de réfuter : « ces documents ne sont pas dans la procédure » :

Et c’est au président du tribunal d’intervenir pour trancher. « Cette pièce a été produite dans le cadre de la défense du prévenu », dit-il.   

Foniké Mengué en aura profité pour lancer un message au chef de l’Etat. « Monsieur Alpha Condé doit se limiter à ses deux mandats et le troisième n’est pas valable pour lui. Il n’y a aucune différence entre un coup d’État militaire et un coup d’Etat constitutionnel »

Mais pour le procureur, la confusion ne doit pas avoir sa place. « Il n’y a pas eu de coup d’État constitutionnel mais l’adoption d’une nouvelle constitution ».

En tout état de cause, fait remarquer l’activiste du FNDC : « le jour où le professeur Alpha Condé abandonnera son projet de troisième, le FNDC mettra fin à son combat ».

Balla Yombouno, depuis le tribunal de Dixinn 

Articles Similaires

N’ZEREKORE : un ancien ministre defeu général Lansana Conté, comparaît pour violences, coups et blessures

Ledjely.com

MINISTERE DE LA COMMUNICATION : Adèle Camara fixe ses priorités

Ledjely.com

GOUECKE : douze jeunes filles violées par un féticheur et deux de ses complices

Ledjely.com

FEGUIFOOT : Thierno Saidou Diakité, entre satisfaction et regret après la mise en place du CONOR

Ledjely.com

Analyse des premières mesures économiques annoncées par le gouvernement

LEDJELY.COM

Les bases de la future société guinéenne, d’après l’analyste Amadou Sadjo Barry

LEDJELY.COM
Chargement....