Ledjely.com
Accueil » SANOYAH-KM36 : tué par balles samedi soir, Mory Condé a rejoint sa dernière demeure !
A la une Actualités Basse-Guinée Faits-divers Société

SANOYAH-KM36 : tué par balles samedi soir, Mory Condé a rejoint sa dernière demeure !

Tué, samedi dernier dans sa voiture par des malfrats armés, Mory Condé, employé du groupe Bolloré au compte du port sec de Kagbelen, a rejoint sa dernière demeure ce lundi 28 septembre 2020, au cimetière de Sanoyah-KM36, où parents, amis, collaborateurs et voisins du défunt lui ont rendu un dernier hommage.

C’est après la prière de 14 heures que M. Condé a été inhumé. Tristesse et colère se lisaient sur les visages de ses proches et voisins.

Tristesse, car il est parti laissant derrière lui des enfants inconsolables âgés entre 4 à 23 ans. De la maison mortuaire jusqu’au cimetière, en passant par la mosquée, ceux qui l’ont côtoyé parlent d’un homme bien, non seulement social mais aussi du côté religieux. « Il priais tous les jours à la mosquée ici. C’était un homme sage et qui était croyant. Alors, prions tous pour le repos de son âme », a témoigné l’iman de la mosquée où s’est tenue la prière mortuaire.

La mort de Mory Condé a touché plus d’un dans la mesure où les citoyens de son quartier, Sanoyah-Rails, ne se sentent plus en sécurité après l’attaque au cours de laquelle leur voisin a été froidement assassiné.

Certains dénoncent l’attitude de la gendarmerie de Sanoyah-KM36 qui a fait 5 heures du temps avant de venir sur les lieux du crime situés à environ 500 mètres de sa base ; en dépit des multiples appels. Ils l’accusent de ne pas être capable d’assurer la sécurité des citoyens du district.

En plus, les citoyens de Sanoyah-Rails dénoncent également les braquages multiples dans le district alors qu’aucune disposition ne semble être prise par les autorités locales pour freiner le fléau. « Dans ce district, beaucoup connaissent l’identité des gens qui braquent  qui empêchent les citoyens de dormir. Dans ce quartier, il y a des familles et des espaces où le chanvre indien est vendu et consommé à ciel ouvert, des véritables nids de bandits », a fustigé un jeune voisin au défunt en colère.

Balla Yombouno

Articles Similaires

PRIX DU PAIN : Cellou Dalein Diallo remet le gouvernement à sa place

LEDJELY.COM

RÉPRESSION À KOUROUSSA : le FNDC dénonce le « terrorisme d’État » contre les populations

LEDJELY.COM

KOUROUSSA: « Mon domicile, c’est comme un champ », le maire fait le bilan

LEDJELY.COM

FEGUIFOOT : de nouveaux soucis pour Antonio Souaré

LEDJELY.COM

ILES DE TRISTAO : la saliculture, une activité prisée par les femmes de Katchek

LEDJELY.COM

CONAKRY : un incendie ravage deux commerces à Kaporo-Marché

LEDJELY.COM
Chargement....