Ledjely.com

Accueil » Le Conseil régional des organisations de la société civile de Conakry apporte son soutien à la grève des huissiers de justice
Actualités Guinée Justice

Le Conseil régional des organisations de la société civile de Conakry apporte son soutien à la grève des huissiers de justice

Au cours d’une conférence de presse animée ce samedi 1er mai 2021 à la Maison de la presse sise à Kipé Dadya, dans la commune de Ratoma, le Conseil régional des organisations de la société civile de Conakry (CROSC-Conakry) a apporté son soutien à la Chambre nationale des huissiers de justice dans sa grève entamée le 12 avril dernier pour, dit-elle, dénoncer l’inexécution des décisions de justice et l’ingérence répétée des autorités administratives et politiques dans les attributions de la justice.

Après avoir rappelé la médiation que le Conseil régional des organisations de la société civile de Conakry avait jouée lors de la grève des huissiers en 2014, qui s’était soldée par une entente avec le Premier ministre d’alors sur plusieurs points de divergence, son président a interpellé « la sagesse du président de la République, président du Conseil supérieur de la Magistrature, sur les conséquences de cette paralysie dans l’appareil judiciaire, sur la stabilité économique, sociale et politique du pays, ainsi que sur son image pour chaque jour qui passe ».

Poursuivant, le Conseil régional des organisations de la société civile de Conakry, par la voix de Abdoul Sacko :

  • Encourage et interpelle le courage du ministre de la Justice, Garde des sceaux à plus de considération pour ses collaborateurs en grève et pour la cohésion au sein de l’appareil judiciaire par l’observation des strictes limites définies par la loi ;
  • Encourage les parties à l’esprit républicain et apporte son soutien aux huissiers de justice, tout en invitant l’ensemble des organisations de la société civile (plateformes, fédérations, unions, réseaux, ordres socioprofessionnels, syndicats, ONG…) à cette dynamique de solidarité pour un dénouement heureux de la crise. 

Ayant également pris part à cette conférence de presse, Mohamed Mouctar Sylla, représentant de la Chambre nationale des huissiers a déclaré ne pas du tout être surpris de ce soutien venant du CROSC-Conakry. Car « la lutte pour l’exécution des décisions de justice n’est pas une lutte que pour les huissiers de justice. C’est pour tout le peuple de Guinée. Nous avons tous intérêt pour que l’ordre public soit respecté et maintenu, que les décisions de justice soient respectées, mais surtout, c’est pour renforcer la position de ceux qui ont confiance en la justice de saisir les cours et tribunaux d’avoir gain de cause ».

Et d’ajouter : « Avoir gain de cause, c’est lorsque le procès est juste et équitable ». Or, a-t-il souligné, « le procès n’est jamais juste et équitable lorsque les décisions de justice ne sont pas exécutées… »

Ali Mohamed Nasterlin

Articles Similaires

Le Japon remet 130.560 doses de vaccins Astrazeneca à la Guinée pour la vaccination COVID-19

LEDJELY.COM

La justice doit être la boussole de la démocratie et des démocrates ( Bogola Haba)

Ledjely.com

Les acteurs culturels réclament un des leurs à la tête du département de la Culture

Ledjely.com

Kankan : Alpha condé doit rester ici pour nous rendre des comptes (citoyens) 

Ledjely.com

PALAIS DU PEUPLE : les acteurs culturels expriment leurs préoccupations au CNRD

Ledjely.com

StarTimes diffuse en exclusivité la série indienne « La Veuve blanche »

LEDJELY.COM
Chargement....